BFMTV

Carla Bruni, une adolescente turbulente "collée tous les jours"

Carla Bruni-Sarkozy à Paris en octobre 2016

Carla Bruni-Sarkozy à Paris en octobre 2016 - François Guillot

Dans un entretien avec Vanity Fair, la mère de la chanteuse, Marisa Borini, s'est confiée sur la jeunesse compliquée de sa fille.

Les apparences sont parfois trompeuses. Dans une interview à Vanity Fair, Maria Borini, la mère de Carla Bruni, a confié que la chanteuse avait été une adolescente "turbulente", au contraire de sa grande soeur. "Vale­ria, l'ainée, était très studieuse", s'est-elle souvenue. "Mais Carla était collée tous les jours", a-t-elle ajouté. Elle n'oubliera d'ailleurs jamais un curieux coup de téléphone du proviseur de Carla Bruni, lorsque celle-ci était élève de quatrième dans un collège à Paris.

"Il me disait: 'J’ai puni Carla. Là, elle est assise sur mon bureau en train de fumer et elle chante Le Boléro de Ravel'".

Rebelle, l'adolescente n'hésitait pas, durant les vacances d'été, à échapper en douce à la surveillance de ses parents pour aller danser jusqu'au petit matin à Saint-Tropez.

Elle refusait de passer son bac

Mais le collège n'a pas été la seule période compliquée pour la jeune Carla. A la fin du lycée, la jeune fille, qui manquait d'assiduité en classe, avait refusé de passer son bac, se souvient sa mère.

"Elle ne voulait pas passer le bac. Elle m’a dit: 'J’ai rien foutu. C'est pas la peine'. Moi: 'Essaie, ça peut te servir.' Elle l’a eu et a décidé de faire de la mode", a raconté Marisa Borini.

Un an après avoir décroché son diplôme et démarré des études pour se lancer dans la mode, Carla Bruni sera repérée et deviendra par la suite un des mannequins les plus connues des années 90.

Un nouvel album en octobre

La femme de Nicolas Sarkozy sortira son nouvel album le 6 octobre prochain, enregistré entre Paris et Los Angeles. Intitulé French Touch, il sera composé de reprises d'AC/DC, d'ABBA, des Clash, des Rolling Stones ou encore de Depeche Mode. L'artiste de 49 ans le décrit comme un disque "organique", dans lequel elle apporte une touche acoustique à des morceaux connus de tous. Notamment dans le cas de sa reprise de Depeche Mode, Enjoy The Silence:

"Ce qui me plaît beaucoup, ce sont les paroles. Cette chanson est si parfaite qu'elle n'avait pas vraiment besoin d'une reprise. Les paroles sont sombres, mais elles sont renforcées parce qu'aujourd'hui, le bruit est omniprésent. Nous avons besoin de silence. Le silence, c'est la guérison."

Nawal Bonnefoy