BFMTV

Alexandre Aja revient en France avec une production Netflix, 17 ans après "Haute Tension"

Daniel Radcliffe et Alexandre Aja sur le tournage de "Horns"

Daniel Radcliffe et Alexandre Aja sur le tournage de "Horns" - Metropolitan FilmExport

Le réalisateur, qui a rencontré le succès à Hollywood ces dernières années, signe avec Netflix son premier film français en dix-sept ans.

Aux dernières nouvelles, Alexandre Aja multipliait les projets à Hollywood, porté par le succès de son dernier film d'horreur Crawl. Alors qu'il doit collaborer avec Steven Spielberg et Mike Flanagan sur un film interactif dont le spectateur est le héros, le cinéaste revient en France, où il tourne son premier film en dix-sept ans, rapporte le Hollywood Reporter.

Intitulé O2, ce récit de survie raconte l'histoire d'une femme amnésique qui se réveille dans une unité de cryothérapie. Piégée dans une boîte à peine plus grande qu'un cercueil, elle commence à être à court d'oxygène. Elle doit alors reconstruire ses souvenirs pour s'échapper...

Alexandre Aja, qui n'a pas tourné en langue française depuis Haute Tension en 2003, collabore à cette occasion avec Mélanie Laurent, Mathieu Amalric et Malik Zidi. Le film, dont le tournage a commencé, est produit notamment par Vincent Maraval, le patron de Wild Bunch.

Installé depuis quinze ans aux Etats-Unis, Alexandre Aja y a rencontré de grands succès avec des films d'horreur comme La Colline a des yeux, Mirrors et Piranha 3D.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV