BFM Paris

Régionales Ile-de-France: Clémentine Autain dépose un recours après l'annulation d'un de ses meetings

Clémentine Autain, invitée de BFMTV samedi 27 février 2021.

Clémentine Autain, invitée de BFMTV samedi 27 février 2021. - BFMTV

Clémentine Autain a indiqué qu'elle allait déposer un référé-liberté devant le tribunal administratif contre un décret limitant la jauge des réunions publiques à 50 personnes.

Clémentine Autain, tête de liste LFI pour les régionales en Ile-de-France, a indiqué ce mercredi qu'elle allait déposer un référé-liberté devant le tribunal administratif contre un décret limitant la jauge des réunions publiques à 50 personnes, "une décision incompréhensible" qui empêche la tenue d'un de ses meetings.

"Je déposerai, avec la liste Pouvoir vivre en Île-de-France, dans les prochaines heures, un référé-liberté devant le tribunal administratif, afin que la campagne puisse se tenir dans des conditions acceptables et respectueuses de nos principes démocratiques", affirmé Clémentine Autain dans un communiqué.

"Nous n'acceptons pas les règles arbitraires! Chaque jour, le gouvernement piétine un peu plus la démocratie", estime la députée de Seine-saint-Denis.

"Une décision incompréhensible"

"Le décret 2021-637 fixe désormais à 50 personnes la jauge autorisée concernant les rassemblements électoraux sur la voie publique après le 9 juin, pendant que les lieux de culture seront enfin rouverts, que des manifestations pourront fort heureusement être déclarées", "ou encore que des salons pourront accueillir plusieurs milliers de personnes".

"En revanche, le meeting que nous avions prévu pour la liste Pouvoir vivre en Île-de-France le 13 juin place Jean Jaurès à Montreuil ne pourrait pas se tenir, alors même que, la veille, le candidat de l'extrême droite Jordan Bardella pourrait tenir le sien puisqu'il se déroule sur un terrain privé", dénonce-t-elle.

C'est "une décision incompréhensible", "à la légalité discutable", affirme-t-elle également.

Le décret 2021-637 du 21 mars dernier sur les mesures pour faire face à la crise sanitaire introduit une dérogation à l'interdiction de se réunir à plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, portant la jauge, s'agissant des réunions électorales organisées en plein air, à 50 personnes au plus.

A.F avec AFP