BFM Paris

Essonne: une mairie recouverte de tags, Valérie Pécresse condamne "un déferlement de haine"

La mairie de Saintry-sur-Seine a été recouverte de tags d'insultes.

La mairie de Saintry-sur-Seine a été recouverte de tags d'insultes. - Twitter/Montage BFMTV

La mairie de Saintry-sur-Seine a été la cible de tags visant le maire dans la nuit de dimanche à lundi. Une école a également été recouverte d'insultes et plusieurs véhicules incendiés.

"Ce déferlement de haine et de violence doit cesser". Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a réagi ce jeudi aux dégradations commises dans la nuit de dimanche à lundi à Saintry-sur-Seine. Elle a apporté son "soutien total" au maire de cette commune de l'Essonne, Patrick Rauscher.

La mairie de cette commune d'Essonne a été recouverte de tags, visant en grande partie le maire. Des inscriptions ont également été retrouvées sur les murs d'un établissement scolaire ainsi qu'une voiture d'un agent municipal. Par ailleurs, quatre voitures ont été incendiées cette même nuit.

Un rassemblement samedi

"Au-delà du maire qui fût visé par des tags, c'est également son conseil majoritaire, les employés communaux, mais aussi les valeurs de notre république qui sont mises à mal par des individus peu scrupuleux et convaincus de leur invulnérabilité face à la justice", a réagi la ville dans une vidéo montrant les détériorations commises.

Une plainte a été déposée par le maire Patrick Rauscher et la gendarmerie saisie de l'enquête. L'édile appelle aussi à un rassemblement devant la mairie samedi matin à 9h. Plusieurs parlementaires et élus doivent être présents.

Auprès de nos confrères du Parisien, Patrick Rauscher indique qu'il ne s'agit pas des premières dégradations commises depuis son arrivée à la tête du conseil municipal en 2020. En juillet dernier, des poubelles avaient notamment été incendiées, tandis que l'élu dit avoir déjà été insulté "par des adultes qui traînent devant la mairie".

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions