BFMTV

Pourquoi Thomas Pesquet faisait-il grise mine après son atterrissage?

Thomas Pesquet arrive à l'aéroport de Karaganda au Kazakhstan, le 2 juin 2017.

Thomas Pesquet arrive à l'aéroport de Karaganda au Kazakhstan, le 2 juin 2017. - Shamil Zhumatov - pool - AFP

Les astronautes subissent plusieurs grosses secousses à leur retour sur Terre.

Certains se sont inquiétés du teint pâle de l'astronaute quelques minutes après son atterrissage. Pas d'inquiétude à avoir cependant, comme l'indique Jean-Baptiste Desbois, directeur de la Cité de l'espace à Toulouse, sur BFMTV.

"On sait que c'est un moment très mouvementé, cet atterrissage. (...) Quand le parachute s'ouvre, ils ont déjà une secousse très rude. Très proche du sol, les rétro-fusées se mettent en marche, et en même temps le siège baquet se redresse pour avoir un amortissement supplémentaire, donc il y a une triple secousse", a-t-il décrit au micro de BFMTV. 

Un atterrissage rude, donc, qui a bien secoué les astronautes même après leur entrée dans l'atmosphère.

Jean-Baptiste Desbois s'est même dit "plutôt agréablement surpris" de voir qu'il parlait au président, avec une "bonne voix". 

Thomas Pesquet s'est brièvement entretenu avec sa compagne puis avec Emmanuel Macron, peu de temps après son atterrissage à 16h10 (heure française) ce vendredi au Kazakhstan.

Liv Audigane