BFMTV

Irma: Édouard Philippe annonce des renforts à Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Édouard Philippe, Premier ministre

Édouard Philippe, Premier ministre - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Le Premier ministre a annoncé l'augmentation "du nombre de forces projetables sur les deux îles" durement touchées par l'ouragan Irma.

À l’issue de la réunion convoquée par le Président de la République ce samedi pour faire le point sur la situation dans les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy frappées par l’ouragan Irma, le Premier ministre Édouard Philippe a tenu à démontrer la "mobilisation totale de l’État".

Rappelant que "de très importants moyens sont dores et déjà sur place" avec "410 gendarmes, 80 policiers et une centaine de militaires" ainsi que "550 sapeurs pompiers et militaires de la sécurité civile", le locataire de Matignon a annoncé une augmentation "du nombre de forces projetables sur les deux îles".

240 gendarmes supplémentaires

"Trois escadrons de gendarmerie mobile seront dépêchés sur l’île de Saint-Martin. Deux escadrons de gendarmerie mobile arriveront dès dimanche et seront opérationnels dès lundi matin et un escadron de gendarmerie mobile arrivera de métropole dans les prochains jours", a précisé Édouard Philippe.

Au total, cela représente 240 gendarmes supplémentaires, auxquels s’ajouteront des moyens militaires de trois compagnies. Un détachement de 30 hommes du GIGN et d’une quinzaine d’hommes du GIPN a également été annoncé.

Il a aussi été souligné que le gouvernement français était "en relation permanente avec les autorités néerlandaises" et que Emmanuel Macron s'était "entretenu avec le Premier ministre néerlandais il y a quelques minutes".

Situation sanitaire préoccupante

Le Premier ministre a par ailleurs donné un compte-rendu de la situation sanitaire sur place:

"Les personnes devant être évacuées en urgence l’ont été mais il y a évidemment beaucoup de blessés qu’il faut traiter. L’hôpital de Saint-Martin a été lourdement endommagé par le cyclone. Un bloc opératoire est opérationnel mais 70% des lits disponibles et des capacités de l’hôpital a été impacté", a-t-il détaillé.

L'eau et la nourriture, "acheminées sur place et stockées", doivent "désormais être distribuées à la population dans des conditions d'acheminement difficiles" avec un "quadrillage" du territoire.

S’agissant de l’acheminement des médicaments, Édouard Philippe a indiqué que sur les 11 pharmacies que compte l’île de Saint-Martin, 8 ont été détruites tandis que les autres ont été pillées. En outre, l’acheminement des médicaments depuis la Guadeloupe reprendra dimanche après le passage du cyclone José. Lequel devrait passer "un peu plus au nord" que ce qui a été prévu initialement, "ce qui constitue une nouvelle plutôt bonne".

Toutefois, "il n’est pas possible de quitter l’île" par la voie aérienne ou maritime jusqu’à demain (dimanche, ndlr) 12 heures, heure locale, a affirmé le Premier ministre, avant d’ajouter que l’État continuera d’apporter "des réponses adaptées et rapides" à cette situation délicate.

P.L