BFMTV

Syrie: les Etats-Unis n'écartent plus d'armer les rebelles

Pour la première fois depuis le début du conflit syrien, les Américains n'excluent pas d'armer les rebelles.

Pour la première fois depuis le début du conflit syrien, les Américains n'excluent pas d'armer les rebelles. - -

Les États-Unis ont pour la première fois publiquement envisagé jeudi d'armer les rebelles syriens alors que les combats en Syrie se sont déplacés aux abords de Banias, ville à majorité alaouite, communauté dont est issu le président Bachar al-Assad.

C'est une première. Washington a commencé à envisager jeudi d'armer les rebelles syriens.

Alors qu'aucune issue au conflit n'est en vue en raison des divisions internationales, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a reconnu du bout des lèvres que Washington n'écartait plus la possibilité de fournir des armes à l'opposition.

Les combats se sont déplacés aux abords de Banias, ville à majorité alaouite, communauté dont est issu le président Bachar al-Assad.

"Des options qui doivent être envisagées"

Les Etats-Unis se cantonnent jusqu'à maintenant à une aide humanitaire et "non létale" aux rebelles.

"Cela ne veut pas dire qu'on va ou veut le faire. Ce sont des options qui doivent être envisagées avec les partenaires, avec la communauté internationale", a déclaré le ministre américain lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue britannique Philip Hammond.

"Nous n'avons à ce stade pas fourni d'armes aux rebelles, mais nous n'avons jamais dit que nous ne le ferons pas", a renchéri le ministre britannique.

Interrogé sur les propos de son ministre, le président Obama a affirmé jeudi "dire cela depuis des mois".

"Alors que nous voyons davantage de signes d'effusion de sang et d'utilisation possible d'armes chimiques en Syrie, j'ai dit que nous envisagions toutes les options", a-t-il ajouté.

"Avant de prendre une décision, nous voulons nous assurer que cela améliorera réellement la situation plutôt que la rendre plus complexe et meurtrière".

A LIRE AUSSI:
>> Syrie: "des armes chimiques ont été utilisées", selon Obama

>> Armes chimiques: Washington "continue d'évaluer ce qui s'est passé" en Syrie

>> Syrie: Paris et Londres vont livrer des armes aux rebelles

M.R. avec AFP