BFMTV

Syrie: 400 jihadistes arrêtés par les FDS alors qu'ils tentaient de fuir l'ultime réduit de Daesh

Un membre des forces démocratiques syriennes en train d'ôter un drapeau de Daesh d'un poteau à Tabqa, à 55km de Raqqa le 30 avril 2017 (photo d'illustration)

Un membre des forces démocratiques syriennes en train d'ôter un drapeau de Daesh d'un poteau à Tabqa, à 55km de Raqqa le 30 avril 2017 (photo d'illustration) - DELIL SOULEIMAN / AFP

Selon un responsable des Forces démocratiques syriennes, "400 combattants de Daesh ont essayé de s'évader de Baghouz" mardi soir. Ils ont tenté de fuir par le biais "d'un réseau" qui cherchait à les transporter vers des régions éloignés. Ils ont finalement été arrêtés.

Quelque 400 combattants de Daesh ont été arrêtés alors qu'ils tentaient de fuir leur ultime réduit en Syrie, selon un responsable des forces antijihadistes.

Acculé dans moins d'un demi-kilomètre carré dans le village de Baghouz, dans la province de Deir Ezzor, Daesh est la cible d'une offensive des Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par une coalition internationale emmenée par Washington. Plusieurs milliers de personnes ont déjà quitté l'ultime poche ces derniers jours, y compris des jihadistes ayant capitulé. 

Quelque "400 combattants de l'EI ont essayé de s'évader de Baghouz" mardi soir, a ainsi indiqué un responsable au sein des FDS sous couvert d'anonymat. Ils ont tenté de fuir par le biais "d'un réseau" qui cherchait à les sortir et à les transporter vers des régions éloignées, a-t-il précisé.

Plus de 6000 jihadistes arrêtés 

Parmi eux se trouvaient des "Syriens et des étrangers de différentes nationalités" qui "essayaient de fuir à pied". Ils ont finalement été interpellés par les FDS, selon la même source.

Après une montée en puissance fulgurante en 2014, Daesh avait proclamé un "califat" sur des pans entiers de la Syrie et de l'Irak voisin. Face aux offensives menées ces deux dernières années, les jihadistes ont cependant vu leur territoire se réduire comme peau de chagrin.

Près de 58.000 personnes, principalement des familles de jihadistes, ont déjà quitté l'ultime réduit du groupe dans l'est syrien depuis décembre, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). A cette occasion, plus de 6000 jihadistes ont été arrêtés.

Une reconquête par les FDS de la poche jihadiste à Baghouz signerait la fin du "califat" en Syrie, après la défaite de Daesh en Irak en 2017. La guerre en Syrie a fait plus de 360.000 morts depuis 2011 et déplacé plusieurs millions de personnes.

avec AFP