BFMTV

Syrie: 143 morts lors d'une bataille de trois jours contre Daesh

Des combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS).

Des combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS). - Delil SOULEIMAN / AFP

Lundi en Syrie, une ONG a annoncé que 92 combattants antijihadistes et 51 civils ont péri lors d'une bataille de trois jours à Deir Ezzor, durant laquelle 61 membres de Daesh sont morts.

Près de 100 combattants antijihadistes soutenus par les Etats-Unis et 51 civils ont péri en trois jours dans une bataille déclenchée par un assaut du groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, a indiqué lundi une ONG.

61 membres de l'EI tués

Dans cette bataille qui a duré de vendredi à dimanche dans un secteur de la province de Deir Ezzor, 61 membres de l'EI ont également été tués, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui s'appuie sur un vaste réseau de sources dans le pays en guerre.

Les pertes des combattants antijihadistes des Forces démocratiques syriennes (FDS) sont les plus importantes jamais infligées par l'EI à cette alliance en une seule bataille, a précisé l'ONG.

Parmi les 51 civils tués figurent 19 enfants, selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. La plupart seraient des membres des familles des jihadistes.

Mauvais temps

L'assaut a été lancé vendredi par 500 jihadistes qui ont profité du mauvais temps pour mener des attaques contre des positions des FDS dans plusieurs villages dans la province de Deir Ezzor, près de la frontière irakienne.

L'OSDH avait fait état d'au moins 47 combattants des FDS tués vendredi et samedi dans l'assaut et les combats qui ont suivi. La bataille a été particulièrement farouche durant ces deux jours. D'autres corps ont été découverts dimanche.

Les jihadistes ont finalement dû se retirer vers leurs positions après une contre-attaque des FDS appuyées par des frappes aériennes de la coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis, selon l'ONG.

Deir Ezzor

Les FDS mènent depuis septembre une offensive contre un ultime réduit de l'EI dans Deir Ezzor, mais les jihadistes résistent en lançant régulièrement des contre-attaques meurtrières pour défendre leur petit territoire.

Les FDS rapportent rarement les pertes dans leurs rangs.

Après une montée en puissance fulgurante en 2014 et la conquête de vastes territoires en Syrie et en Irak voisin, l'EI a été laminé par plusieurs offensives lancées dans ces deux pays. Mais il parvient à lancer encore des attaques sanglantes. 

B.L. avec AFP