Javier Solana, en octobre 2011.
 

L'ancien secrétaire général de l'OTAN, l'espagnol Javier Solana, s'est vu refuser l'accès au territoire américain en raison d'un déplacement récent en Iran.

Votre opinion

Postez un commentaire