BFMTV
Ukraine

Guerre en Ukraine: à Berlin, Charles III défend la solidarité avec Kiev face à la Russie

Le roi Charles III a affirmé mercredi soir à Berlin que le Royaume-Uni et l'Allemagne se tenaient "aux côtés" de l'Ukraine pour défendre "la liberté" face à l'agression de la Russie contre ce pays.

Charles III a appelé ce mercredi soir à défendre les valeurs démocratiques et loué la solidarité avec l'Ukraine pour défendre la "liberté" contre "l'agression" russe, en entamant une visite d'État en Allemagne, sa première en tant que roi à l'étranger.

Le Royaume-Uni et l'Allemagne se tiennent "côte à côte pour protéger et faire progresser (leurs) valeurs démocratiques partagées", a-t-il dit dans un discours à Berlin, au château de Bellevue où le chef de l'État allemand, Frank-Walter Steinmeier, donnait un dîner en son honneur.

Ce combat "est incarné par le fait que nous sommes ensemble aux côtés de l'Ukraine pour la défense de la liberté et de la souveraineté face à une agression non provoquée", a ajouté le monarque britannique.

Discours au Bundestag ce jeudi

"L'Allemagne et le Royaume-Uni sont aujourd'hui, également sur le plan militaire, les deux plus grands soutiens de l'Ukraine en Europe", lui a fait écho le chef de l'État allemand, évoquant une invasion russe qui a ravivé lui "les souvenirs des pires moments" de l'histoire de l'Europe.

Le dîner a clos la première journée de la visite du souverain, après une cérémonie inédite au pied de la porte de Brandebourg, un monument emblématique qui fut aussi un symbole de la partition de Berlin pendant trois décennies.

Le couple restera trois jours en Allemagne. A l'origine, il aurait dû auparavant se rendre en France mais ce voyage a été annulé en raison des troubles sociaux liés à la réforme des retraites dans ce pays.

Le programme à Berlin se poursuivra jeudi, avec comme temps fort un discours de Charles III au Bundestag. Le monarque doit aussi s'entretenir avec le chancelier Olaf Scholz, rencontrer des réfugiés ukrainiens et visiter une ferme biologique.

A.G avec AFP