BFMTV

Catalogne: les indépendantistes répondent à Madrid dans la rue

Des centaines de milliers de Catalans manifestent ce samedi contre la reprise de contrôle de leur région par le gouvernement espagnol.

Environ 450.000 personnes (selon la police locale) sont descendues ce samedi dans les rues de Barcelone, alors que le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a annoncé plus tôt dans la journée vouloir reprendre le contrôle de la Catalogne.

Le Premier ministre a de nouveau évoqué le recours à l’article 155 de la Constitution et demandé au Sénat de destituer le gouvernement catalan afin de convoquer de nouvelles élections.

"Liberté", "indépendance", "aidez la Catalogne", "sauvez la Catalogne, aidez l’Europe"... Munis de drapeaux catalans, les manifestants affirment ce samedi être réunis pour la "liberté" et la "démocratie", estimant qu’ils ont le droit à disposer de leur indépendance et de décider eux-même du sort de leur région. Le président de la Catalogne Carles Puigdemont est également présent et doit s'exprimer à la télévision à 21 heures ce samedi soir. 

La manifestation était à l'origine prévue pour demander la remise en liberté de deux leaders indépendantistes, Jordi Cuixart et Jordi Sanchez, emprisonnés lundi pour "sédition". Deux cent mille personnes se sont déjà réunies mardi pour demander leur libération.

Un "coup d'Etat" pour l'ANC

L’Assemblée nationale catalane (ANC), organisation indépendantiste, considère la décision du gouvernement espagnol comme un "coup d’Etat".

"On voit ce que le gouvernement espagnol cherche vraiment. Comme il n’accepte pas la volonté de la majorité des Catalans, il cherche à remplacer cette majorité par un gouvernement complètement étranger à la réalité catalane. On considère que c'est un vrai coup d'Etat", a déclaré Adria Alsina, l'un de ses membres, à BFMTV.

La maire de Barcelone Ada Colau a également appelé à manifester, décriant une "attaque aux droits et à la liberté de tous" de la part du gouvernement espagnol.

Liv Audigane, avec Igor Sahiri