BFMTV

Bruxelles: le 2e kamikaze de l'aéroport identifié comme étant Najim Laachraoui

Les trois suspects des explosions à l'aéroport de Bruxelles, dont celui-ci, ont été filmés par les caméras de surveillance.

Les trois suspects des explosions à l'aéroport de Bruxelles, dont celui-ci, ont été filmés par les caméras de surveillance. - Police fédérale belge

Au lendemain des attentats perpétrés à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, la Belgique est en deuil. La police belge traque toujours un suspect repéré par des caméras de surveillance mais deux des auteurs présumés des attentats ont été identifiés comme étant les frères El Bakraoui.

Au lendemain des terribles attaques qui ont frappé la capitale belge, la ville de Bruxelles reprend vie peu à peu. Au moins une trentaine de personnes sont mortes et 270 ont été blessées dans les explosions qui se sont produites à l'aéroport international de Zaventem et à la station de métro de Maelbeek, proche des institutions européennes. 

Concernant l'enquête, deux des auteurs présumés des attentats ont été identifiés comme étant les frères El Bakraoui. Par ailleurs, le deuxième kamikaze de l'aéroport a été identifié comme étant Najim Laachraoui. Mais la police belge recherche toujours activement un homme visible sur les images de vidéosurveillance de l'aéroport. Un appel à témoins a été lancé pour tenter de l'identifier.

Ce live est terminé. Merci de l'avoir suivi.

 >> L'ESSENTIEL

Plus de 30 personnes ont été tuées, et 270 blessées

10 Français ont été blessés, dont quatre grièvement

Les attaques ont été revendiquées par Daesh

  • Deux auteurs présumés ont été identifiés comme les frères El Bakraoui

Le deuxième kamikaze de l'aéroport a été identifié comme Najim Laachraoui

22h30 - Reconstitution en 3D de l'attaque de l'aéroport

Les trois terroristes seraient arrivés en taxi avant de se diriger vers le hall de départ et d'activer leurs charges explosives.

20h10 - "La nouvelle norme en Europe"

L'hebdomadaire britannique The Economist fait sa couverture sur les attentats de Bruxelles, en titrant sur "La nouvelle norme en l'Europe". 

19h50 - La difficile identification des victimes

Après les attentats de Bruxelles, l'identification des victimes, mortes ou vivantes, risque de prendre du temps. Selon le dernier bilan une trentaine de personnes a été tuée et les 270 blessés sont pris en charge dans 25 hôpitaux différents. Sur les réseaux sociaux, des pages ont été créées par des proches de disparus pour tenter de les retrouver, parallèlement au numéro spécial mis en place par les autorités.

19h30 - "La mère de Satan", l'explosif préféré de Daesh

Comme lors des attentats du 13 novembre, les enquêteurs belges estiment que les terroristes de Bruxelles ont utilisés du TATP, un mélange explosif à partir de produits facilement trouvables dans le commerce, et également appelé "mère de Satan". Zoom sur cet explosif redoutable, utilisé sur les champs de bataille en Syrie mais aussi par Daesh pour commettre ses attaques en Europe. 

19h15 - Le deuxième kamikaze de l'aéroport a été identifié comme étant Najim Laachraoui

Selon plusieurs sources policières citées par l'AFP, Najim Laachraoui est identifié comme étant le deuxième kamikaze mort mardi à l'aéroport de Zaventem, avec Ibrahim El Bakraoui.

Il est soupçonné d'être un complice des commandos du 13-novembre à Paris, avec qui il aurait eu plusieurs liens téléphoniques selon les enquêteurs. Son ADN avait été retrouvé dans plusieurs habitations utilisées par les commandos du 13 novembre ainsi que sur du matériel explosif utilisé lors des attaques jihadistes à Paris et Saint-Denis.

Les trois suspects des explosions à l'aéroport de Bruxelles, dont celui-ci, ont été filmés par les caméras de surveillance.
Les trois suspects des explosions à l'aéroport de Bruxelles, dont celui-ci, ont été filmés par les caméras de surveillance. © Police fédérale belge

18h55 - Aucun vol commercial à l'aéroport de Bruxelles avant samedi

La société gestionnaire de l'aéroport Zaventem de Bruxelles indique qu'aucun vol commercial ne décollera de l'aéroport avant samedi. 

"L'aéroport est fermé aux voyageurs jusqu'à vendredi inclus. Nous ne pouvons pas encore dire si les vols commerciaux reprendront samedi", a déclaré Anke Fransen, porte-parole de Brussels Airport. Les compagnies aériennes peuvent ainsi dans ce laps de temps "organiser des solutions alternatives", a-t-elle ajouté.

18h45 - Le kamikaze expulsé de Turquie en 2015 est Ibrahim El Bakraoui

Selon un responsable turc qui suit les déclarations du président Recep Tayyip Erdogan, le kamikaze de l'aéroport de Bruxelles qui avait été expulsé de Turquie l'an dernier est Ibrahim El Bakraoui. 

Ibrahim El Bakraoui a été formellement identifié par les autorités belges comme étant l'un des deux kamikazes qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles.

18h35 - Le point sur l'enquête

BFMTV fait le point en vidéo sur l'avancée de l'enquête, plus de 24 heures après les attaques. 

18h30 - Comment Daesh étend son influence?

Le journaliste Kamal Redouani a enquêté pendant dix ans au cœur de Daesh. Sur BFMTV mercredi, il explique comment en Irak et en Syrie, le groupe terroriste a réussi à étendre son influence et à recruter jusqu'en Europe.

"Ils ont construit une communication incroyable, avec des magazines, des images, des photos, une idéologie qui est arrivée jusqu’à nous, jusqu’à nos quartiers", explique-t-il.

18h10 - John Kerry se rendra en Belgique vendredi 

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry fera le déplacement dans la capitale belge vendredi, trois jours après les attentats. 

17h50 - Vaincre Daesh, la "priorité numéro un" d'Obama

Le président américain Barack Obama a érigé mercredi en priorité absolue la neutralisation du groupe jihadiste Daesh, qui a revendiqué les attentats de Bruxelles. "C'est ma priorité numéro un (...) Nous continuerons de combattre l'EI (l'Etat islamique, l'autre nom de Daesh, ndlr) jusqu'à les chasser de Syrie et d'Irak, et que (le groupe) soit finalement détruit", a déclaré Barack Obama en conférence de presse, lors d'une visite en Argentine.

17h40 - Un des kamikazes de Bruxelles avait été expulsé de Turquie, selon Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé ce mercredi que l'un des kamikazes des attentats de Bruxelles avait été arrêté en juin 2015 en Turquie, avant d'être expulsé vers la Belgique, et d'être remis en liberté par les Belges, selon lui. 

"Un de ceux qui ont participé à l'attaque à Bruxelles a été arrêté en juin 2015 à Gaziantep. Il a été expulsé le 14 juillet 2015 après information de l'ambassade belge", a déclaré le président turc devant la presse, ajoutant que les autorités belges n'avaient pas confirmé ses liens avec les jihadistes "malgré nos mises en garde"

17h30 - Déjà présent à Boston en 2013 et à Paris en novembre, un jeune Américain a survécu à l'attaque de Bruxelles

Un Américain de 19 ans a été blessé lors de l'attaque de l'aéroport de Zaventem. Si son état de santé est rassurant, Mason Wells a désormais survécu à trois attentats. Il était en effet présent à Boston en 2013 et à Paris le 13 novembre dernier. Son histoire.

17h20 - Le drapeau belge projeté à plusieurs endroits, à Londres

Le maire de Londres Boris Johnson annonce sur Twitter que le drapeau belge sera projeté à plusieurs endroits de la capitale britannique, notamment le London Eye, le Tower Bridge, et la National Gallery.

17h18 - Après les attentats, la Pologne refuse d'accueillir des migrants

La Pologne refuse désormais d'accueillir des migrants sur son sol dans le cadre du programme de répartition de l'UE, a annoncé mercredi la Première ministre Beata Szydlo, en réaction aux attentats de Bruxelles.

"Après ce qui s'est passé hier à Bruxelles, il n'est pas possible en ce moment de dire que nous sommes d'accord pour accepter un groupe quelconque de migrants", a déclaré Beata Szydlo à la télévision privée Superstacja.

17h11 - Obama: "Le monde doit être uni contre le terrorisme"

Depuis Buenos Aires, où il est arrivé après son voyage à Cuba, le président américain Barack Obama a de nouveau exprimé sa tristesse ce mercredi après les attentats de Bruxelles et plaidé pour que le monde soit "uni" contre le groupe Daesh, qui a revendiqué les attaques.

16h55 - Un ministre israélien dénonce le laxisme belge

Un ministre a rejoint mercredi les voix officielles israéliennes qui accusent l'Europe de laxisme face au terrorisme, en moquant le goût des Belges pour le chocolat, une fierté nationale, au lendemain des attentats de Bruxelles.

"Si en Belgique ils continuent à manger leur chocolat, à profiter de la vie, à se présenter comme de grands libéraux et démocrates et à ne pas prendre en compte qu'une partie des Musulmans qui sont là-bas organisent des actes terroristes, ils ne seront pas capables de se battre contre eux", a déclaré Israël Katz, le ministre des Transports et des Renseignements dans une interview à la radio publique israélienne.

16h45 - La sécurisation des transports au coeur du dispositif Sentinelle

Sur son compte Twitter, l'Etat-Major des Armées détaille le déploiement de la force Sentinelle dans les transports français, précisant que la protection est renforcée sur près de 1.400 sites.

16h40 - Réunion ministérielle extraordinaire jeudi à Bruxelles

Les ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'Union européenne se réuniront extraordinairement à Bruxelles, jeudi. Objectif: apporter une réponse européenne après les attentats qui ont frappé la capitale belge. 

16h20 - Une dizaine d'Américains blessés à Bruxelles

Une dizaine d'Américains ont été blessés dans les attentats de Bruxelles mardi et aucun décès n'est pour l'instant à déplorer, mais Washington reste sans nouvelles de certains de ses ressortissants, notamment ceux travaillant à l'ambassade, a indiqué le département d'Etat, ce mercredi.

16h05 - Le roi des Belges rend hommage aux victimes

Le couple royal belge s’est rendu ce mercredi à l’aéroport de Zaventem, l’un des lieux touchés par les attentats la veille. 

15h45 - Les attentats de Bruxelles fragilisent la défense de Salah Abdeslam

Les attentats de Bruxelles tombent au pire moment pour Salah Abdeslam. Si le timing de ces attaques n'est certainement pas dû au hasard, il écorne sérieusement la défense de l'un des membres présumés des commandos qui ont attaqué Paris et Saint-Denis le 13 novembre. Nos explications.

15h30 - Un mode opératoire complexe avec plusieurs types d'armements

Trois engins explosifs visant l'aéroport international de Zaventem, dont deux ont été actionnées vers 8 heures au milieu des passagers; une troisième explosion, cette fois-ci, au coeur du métro bruxellois à la station de Maalbeek, à peine une heure plus tard... Ces attaques coordonnées, menées par plusieurs terroristes et visant des sites très fréquentés, rappellent forcément celles du 13 novembre à Paris. Focus sur le mode opératoire des attaques du 22 mars. 

15h15 - Les représentants des cultes main dans la main place de la Bourse

15h - La vie reprend ses droits à Bruxelles

Au lendemain des attentats, la vie reprend doucement son cours dans la capitale belge, même si l'atmosphère est pesante. Les transports de Bruxelles tournent au ralenti, seulement deux lignes de métro sur 4 fonctionnent. Aux entrées des stations, des membres des forces de l'ordre contrôlent chaque voyageur. 

14h50 - Les attentats de Bruxelles réveillent des douleurs chez les victimes des attentats de novembre

Pour les victimes des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, les attentats de Bruxelles ravivent des souvenirs douloureux. Les attentats suicides revendiqués par Daesh et qui ont endeuillé la Belgique les ont replongés dans ce climat de peur. Franck Taillez, qui se trouvait à La Belle Equipe le 13 novembre, a expliqué ce sentiment à BFMTV.

14h28 - Deux cartes d'identité belges retrouvées dans un appartement de Schaerbeek

Selon nos informations, deux cartes d'identité belges ont été retrouvées dans un appartement de Schaerbeek, celui où ont été retrouvés les 15 kilos d'explosif. Ces deux nouveaux noms n'étaient pas encore apparus dans le dossier. 

14h20 - Le match de football Belgique-Portugal finalement déplacé au Portugal

Le match de football entre la Belgique et le Portugal, qui devait se jouer le 29 mars, ne sera finalement pas annulé mais déplacé au Portugal, a indiqué la fédération. 

14h10 - Les monuments du monde aux couleurs de la Belgique

Comme quatre mois plutôt, lorsque Paris était frappée, de nombreux pays ont choisi d'afficher leur soutien à la Belgique contre le terrorisme en parant leurs monuments nationaux de noir, jaune et rouge.

13h45 - 15 kilos d'explosifs retrouvés

La police a retrouvé 15 kilos d'explosif TATP lors d'une perquisition menée dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, a indiqué le procureur belge. "15 kilos d'explosif de type TATP, 150 litres d'acétone, 30 litres d'eau oxygénée, des détonateurs, une valise remplie de clous et de vis ainsi que du matériel destiné à confectionner des engins explosifs" ont été retrouvés, a-t-il précisé.

13h40 - Nouveau bilan humain

Les attentats perpétrés mardi à l'aéroport et dans le métro bruxellois ont fait 31 morts et 270 blessés, selon un nouveau bilan officiel communiqué par le parquet fédéral belge, qui précise que ce bilan est encore susceptible d'évoluer dans les prochaines heures. 

13h20 - Un suspect en fuite

L'homme à la veste claire et au chapeau, situé à droite sur la photo des trois suspects, est en fuite, a précisé le procureur, ajoutant qu'il est activement recherché. Son sac contenait la charge explosive la plus importante. 

13h15 - Khalid El Bakraoui identifié comme l'auteur de l'attaque du métro

Khalid El Bakraoui, frère d'Ibrahim El Bakraoui, a été identifié comme l'auteur de l'attaque du métro, a également indiqué le procureur belge. 

13h12 - Le testament d'Ibrahim El Bakraoui retrouvé

Son testament a été retrouvé sur un ordinateur, abandonné dans une poubelle d'une rue de la commune de Schaerbeek, a indiqué le parquet belge. Dans cet enregistrement, Ibrahim El Bakraoui se dit "être dans la précipitation, ne plus savoir quoi faire" car il est "recherché de partout" (...) et que s'il s'éternise, "il risque de se retrouver à côté de lui dans une cellule".

13h10 - La conférence de presse du procureur commence

L'homme au milieu de la photo des suspects est Ibrahim El Bakraoui, annonce le procureur. L'homme à gauche n'a pas été identifié. Le troisième à la veste claire est "en fuite", explique encore le procureur. "Il est activement recherché". 

13h00 - Un nouveau bilan chez les Français

Selon Manuel Valls, 10 Français ont été blessés lors des attentats, dont quatre grièvement.

12h43 - Manuel Valls redit son "soutien" à son homologue

"La réponse doit être européenne face au défi terroriste", répète le chef du gouvernement. "Il faut répondre de manière implacable à ces actes". Evoquant les déclarations de Michel Sapin mardi soir, Manuel Valls a répondu en affirmant n'avoir "jamais ressenti le moindre angélisme" des Belges face au terrorisme. 

12h40 - Les Premier ministres belge et français s'expriment

Charles Michel remercie Manuel Valls pour sa présence à Bruxelles ce mercredi. "La paix et la sécurité sont le destin de l'Europe", affirme-t-il.

12h30 - L'homme arrêté non identifié

Contrairement à ce que nous annoncions - à savoir que la personne arrêtée était Najim Laachraoui - le suspect n'a pour l'heure pas été identifié et il refuse de donner son identité. Son identification ne sera possible qu'après un test ADN.

12h20 - Un match de l'équipe belge annulé

Conséquence des attentats, le match Belgique-Portugal prévu le 29 mars est annulé annoncent les "diables rouges" sur leur site. Ils invoquent des "raisons de sécurité".

12h05 - Minute de silence à la Commission européenne

Manuel Valls était aux côtés de son homologue belge Charles Michel et du roi des Belges à la Commission européenne pour respecter la minute de silence.

12h00 - La Belgique observe une minute de silence

A Bruxelles et dans le reste du pays, on a observé une minute de silence en hommage aux victimes des attentats. Une minute de silence suivie de longs applaudissements.

11h50 - Manuel Valls est arrivé à Bruxelles

Le Premier ministre est arrivé dans la capitale belge et a déposé une gerbe de fleurs à la station Maalbeek.

11h20 - Conférence de presse du parquet fédéral à 13 heures

Le parquet fédéral belge donnera une conférence de presse à 13 heures - à suivre en direct BFMTV, indique notre journaliste police-justice Cécile Danré.

11h - Un suspect clé des attentats arrêté

Mise à jour: contrairement à ce que nous annoncions - à savoir que la personne arrêtée était Najim Laachraoui - le suspect n'a pour l'heure pas été identifié et il refuse de donner son identité. Son identification ne sera possible qu'après un test ADN.

10h50 - Fouilles et contrôles à l’entrée du métro de Bruxelles

Au lendemain de la double explosion dans l'aéroport et de celle survenue dans le métro, les contrôles ont été renforcés dans la capitale européenne. Après une journée d'interruption totale, le trafic du métro bruxellois a repris partiellement peu après 7 heures . Le tronçon incluant la station de Maelbeek où une rame a explosé mardi matin est resté fermé, remplacé par des navettes de bus. Toutes les stations ne sont pas desservies. A l'entrée des 11 stations souterraines rouvertes - sur une soixantaine au total - policiers et militaires en armes fouillent systématiquement les sacs.

10h45 - Place de la Bourse, comme un miroir de la place de la République

Comme les Français se rendant place de la République, à Paris, après les attentats du 13 novembre, les Belges, à leur tour touchés par le terrorisme, sont spontanément venus se recueillir et chercher un peu de chaleur place de la Bourse, à Bruxelles, mardi soir.

10h15 - Une minute de silence organisée à midi à Bruxelles

Une minute de silence sera respectée à 12 heures dans la capitale belge en hommage aux victimes des attentats, annoncent les autorités locales.

9h40 - Valls confie avoir "beaucoup d'inquiétude" pour un blessé français

Manuel Valls, qui se rendra à Bruxelles dans la journée, confirme sur Europe 1 que les attentats de Bruxelles ont fait huit blessés français et confie avoir "beaucoup d'inquiétude" pour l'un d'entre eux.

"Je suis prudent (sur le bilan), le Quai d'Orsay, à travers sa cellule, suit ça très attentivement", explique le Premier ministre. "Il y a huit de nos compatriotes qui sont blessés, deux gravement et nous avons pour l'un d'entre eux beaucoup d'inquiétude".

9h30 - Valls: "Plus d'une trentaine de personnes" liées aux 13 novembre

Manuel Valls indique sur Europe 1 que "plus d'une trentaine de personnes" ont été à ce jour identifiées comme liées aux attentats du 13 novembre. "A ce jour, plus d'une trentaine de personnes ont été identifiées comme liées aux attentats de Paris. Onze sont décédées, douze sont sous les verrous, d'autres sont recherchées. Certaines figuraient-elles parmi les attentats de Bruxelles? Nous le verrons. L'enquête en fera la démonstration", dit le Premier ministre.

9h25 - Valls: "On a fermé les yeux sur la progression des idées du salafisme"

Invité d'Europe 1, Manuel Valls estime que "partout en Europe et aussi en France", "on a fermé les yeux" sur la progression des "idées extrémistes du salafisme". "Je ne suis pas là pour donner des leçons aux Belges", a poursuivi le Premier ministre, se démarquant du ministre des Finances Michel Sapin, qui aurait parlé, selon plusieurs médias, de la "naïveté" des autorités belges face au phénomène de la radicalisation islamiste.

9h15 - Les attentats perpetrés par peur de voir Salah Abdeslam parler?

Le spécialiste police-justice de BFMTV Dominique Rizet rapporte que les enquêteurs n’excluent pas que les attentats de Bruxelles aient eu lieu par peur de voir Salah Abdeslam tout avouer à la police. "C'est un traître. Son avocat l'a dit, il commence à balancer", explique-t-il, ajoutant que "tous ses complices et ex-complices doivent le haïr". 

Selon Dominique Rizet, les terroristes ont pu se dire qu'ils disposaient "de choses précieuses, d'explosifs". "Ils ne voulaient pas se les faire confisquer par la police, c'était la dernière opération, ils se sont lâchés et on fait l'aéroport et le métro", analyse-t-il.

8h40 - Colis suspect à l'aéroport de Toulouse

En France, en extrême alerte Vigipirate depuis les attentats meurtriers de Bruxelles, l'aéroport de Toulouse-Blagnac a été évacué pour "inspection de sûreté" après la découverte d'un colis suspect, indiquent la préfecture et la Police des Frontières.

8h - Deux auteurs présumés identifiés comme étant les frères El Bakraoui

L'information de la RTBF a été confirmée ce mercredi à Dominique Rizet, consultant police-justice de BFMTV: les frères El Bakraoui ont été identifiés parmi les suspects des attentats de Bruxelles. Les deux hommes, Khalid et Brahim El Bakraoui, étaient connus des services de police pour grand banditisme mais non pour des faits de terrorisme.

Le lien avec Salah Abdeslam est établi, puisque l'un des deux, Khalid, avait loué sous une fausse identité l'habitation du 60 rue du Dries à Forest, où avait éclaté une fusillade avec la police le 15 mars dernier, ajoute la RTBF.

Les kamikazes de l'aéroport ont été identifiés comme étant les frères El Bakraoui.
Les kamikazes de l'aéroport ont été identifiés comme étant les frères El Bakraoui. © BFMTV

Cette fusillade, survenue lors d'une perquisition de routine, avait abouti trois jours plus tard à la capture à Molenbeek de Salah Abdeslam, le seul survivant des commandos des attentats de Paris.

La police belge avait diffusé mardi la photo des deux individus soupçonnés d'avoir participé aux attentats de Bruxelles.

La police belge traque toujours un troisième suspect repéré par les caméras de surveillance. 

Après l'arrestation de Salah Abdeslam à Molenbeek vendredi, les autorités belges avaient lancé un appel à témoins pour retrouver des complices présumés de Salah Abdeslam, dont Najim Laachraoui, activement recherché par les polices française et belge.

7h30 - Bruxelles, capitale déserte

Au lendemain des attentats, les Belges sont sous le choc. Les habitants de Bruxelles sont priés de rester chez eux ou confinés sur leur lieu de travail. Les rues sont restées quasi désertes depuis les explosions mardi. Le quartier européen, si animé d’habitude, est devenu fantôme.

7h10 - Abdeslam va-t-il être interrogé au sujet de la photo d'un suspect?

"L'appel à témoins" lancé pour reconnaître le suspect activement recherché figurant sur la photo de vidéosurveillance de l'aéroport diffusée par le parquet fédéral belge "est extrêmement large, il y a marqué 'qui reconnaît cet homme'", explique depuis Bruxelles Cécile Danré, journaliste police-justice de BFMTV.

"Mais ce que m'a dit, à moi, l'avocat de Salah Abdeslam, c'est que Salah commence à parler et qu'il reconnaît des gens sur photos. Alors peut être que c'est quelque chose que les enquêteurs vont urgemment faire, maintenant. Aller voir Salah Abdeslam et lui demander si cet homme là, il le connaît", poursuit-elle. "Il a des trésors d'informations à livrer, c'est ce que m'a dit son avocat. Et maintenant, peut-être qu'il peut aider".

7h - Les monuments du monde aux couleurs de la Belgique

Le monde entier a rendu hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. Le drapeau belge a été projeté sur de nombreux monuments comme sur la porte de Brandebourg à Berlin, sur la fontaine de Trevi à Rome ou encore sur la tour Eiffel à Paris. En Belgique aussi, les hommages sont nombreux.

6h20 - Le choc et l'émotion à la une de la presse belge

Au lendemain des terribles attentats qui ont frappé Bruxelles, et alors que la Belgique entame un deuil national de trois jours, le choc et l'émotion s'affichent, tout en sobriété, à la une des journaux belges. 

5h15 - Chasse à l'homme pour retrouver l'un des auteurs présumés

La chasse à l'homme se poursuit pour retrouver l'un des auteurs présumés des attentats coordonnés qui ont frappé l'aéroport et le métro de Bruxelles. 

Les autorités belges ont diffusé mardi une capture d'écran de vidéosurveillance sur laquelle figurent trois suspects des attentats contre l'aéroport de Bruxelles. "Deux ont probablement commis un attentat suicide", tandis que le troisième est "activement recherché", avait indiqué le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw.

5h10 - La presse belge rend hommage aux victimes

Toutes les unes des journaux belges sont consacrées aux terribles attentats qui ont frappé Bruxelles. "Tenir bon", titre par exemple le quotidien Le Soir. La presse française rend également hommage aux victimes des attaques. 

5 heures - Les perquisitions se sont poursuivies toute la nuit

Mardi soir, le parquet fédéral indiquait que plusieurs perquisitions étaient en cours à plusieurs endroits du pays. "Ca n'arrête pas mais je ne vous en dirait pas pour les besoins de l'enquête et pour la protection de la population", confirme sur BFMTV Emmanuelle Praet, journaliste à RTL Belgique. 

Mardi en fin de journée, les enquêteurs ont découvert un engin explosif contenant entre autre des clous, ainsi que des produits chimiques et un drapeau de l'Etat islamique dans un logement à Schaerbeek.

Violette Robinet et Adrienne Sigel