BFMTV

Bruxelles: le testament d'Ibrahim El Bakraoui, le kamikaze de l'aéroport

Ibrahim El Bakraoui, identifié comme l'un des kamikazes de l'aéroport de Bruxelles, a laissé un testament sur un ordinateur laissé dans une poubelle. Il y confie "ne plus savoir quoi faire" et "se trouver dans la précipitation".

Avant d'agir, Ibrahim El Bakraoui, l'un des kamikazes de l'aéroport de Zaventem à Bruxelles, a laissé un dernier message. Une sorte de testament enregistré sur un ordinateur, lui-même laissé dans une poubelle de la rue de Schaerbeek où la police a mené une série de perquisitions mardi.

Dans cet enregistrement, il affirme se trouver "dans la précipitation", "ne plus savoir quoi faire", "ne plus être en sécurité", a précisé mercredi le procureur fédéral belge, Frédéric Van Leeuw. Acculé, l'homme explique être "recherché de partout". 

La peur de la prison

Visiblement confus, le "testament" ne semble comporter aucune référence à Daesh. Il stipule aussi que ""s'ils s'éternisent, ils risquent de terminer à côté de lui dans une cellule"", a ajouté le procureur, ce qui semble faire référence au suspect-clé des attentats de Paris, Salah Abdeslam, capturé vendredi à Molenbeek après plus de quatre mois de cavale et incarcéré dans l'unité de haute sécurité à la prison de Bruges. 

Les attentats de Bruxelles ont fait 31 morts et quelque 270 blessés mardi, à l'aéroport de Zaventem et dans le métro. Ibrahim El Bakraoui a été identifié comme l'un des kamikazes de l'aéroport. Son frère Khalid a lui été reconnu officiellement comme étant le kamikaze du métro. L'incertitude demeure quant aux deux hommes apparus avec Ibrahim Ek Bakraoui sur des images de vidéosurveillance à l'aéroport. L'un "n'a pas été identifié", selon le procureur.

Le deuxième, portant mardi une veste claire et un chapeau, est "en fuite" et "activement recherché". "Il a déposé un grand sac puis est parti avant les explosions. Son sac contenait la charge explosive la plus importante", détaille-t-il. "Peu après l'arrivée du service de déminage de la Défense, ce sac a explosé en raison de la grande instabilité des explosifs. Aucune personne n'a heureusement été blessée".

A. K.