BFMTV
International
en direct

EN DIRECT - Ukraine: Poutine affirme que la Russie n'a "pas encore commencé les choses sérieuses"

EN DIRECT - Ukraine: Poutine affirme que la Russie n'a "pas encore commencé les choses sérieuses"

Vladimir Poutine en conseil des ministres le 10 mars 2022

Les civils ont continué d'évacuer la ville bombardée de Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine, prochain objectif et priorité des forces russes dans leur plan de conquête totale du bassin du Donbass, après quatre mois et demi de conflit

"Qu'ils essayent": Vladimir Poutine défie les Occidentaux de battre la Russie sur le champ de bataille

"Qu'ils essaient !" Le président russe Vladimir Poutine a mis au défi jeudi les Occidentaux de défaire la Russie "sur le champ de bataille" en Ukraine, où Américains et Européens ont accéléré les livraisons d'armes aux forces de Kiev.

"Aujourd'hui, nous entendons qu'ils veulent nous vaincre sur le champ de bataille. Que dire? Qu'ils essaient!", a-t-il déclaré lors d'une réunion avec les chefs des groupes de la chambre basse du Parlement, retransmise à la télévision.

La Russie n'a "pas encore commencé les choses sérieuses" en Ukraine, où elle mène depuis fin février une vaste offensive militaire, a également affirmé le président Vladimir Poutine.

En Russie, 7 ans de prison ferme requis contre un opposant ayant critiqué l'offensive en Ukraine

Un procureur russe a requis jeudi sept ans de prison contre un élu municipal de Moscou accusé d'avoir diffusé de "fausses informations" sur les militaires prenant part à l'offensive en Ukraine, dans un contexte de répression de toute voix d'opposition.

Le procureur a accusé l'élu, Alexeï Gorinov, d'avoir "induit en erreur un grand nombre de personnes", demandant à ce qu'il soit envoyé dans "une colonie pénitentiaire pour une durée de sept ans".

D'après les chercheurs de la Nasa, la Russie contrôle 22% des terres agricoles en Ukraine

La Russie contrôle 22% des terres agricoles ukrainiennes et la guerre menace les moissons prévues cet été, ce qui pourrait encore aggraver la crise alimentaire mondiale, estiment des chercheurs de la Nasa.

"Le grenier du monde est en guerre" et "nous sommes au premier stade d'une crise alimentaire qui va probablement affecter chaque pays et chaque personne dans le monde d'une certaine façon", explique Inbal Becker-Reshef, directrice du Programme sur les récoltes de l'agence spatiale américaine.

Selon des images satellites prises le 13 juin par la mission Sentinel-2 de l'Agence spatiale européenne et analysées par le Programme, 22% des terres agricoles de l'Ukraine sont sous le contrôle de la Russie dans l'Est et le Sud du pays. Cela comprend 28% des céréales d'hiver (blé, orge, seigle) et 18% des récoltes d'été (maïs et graines de tournesol), précise la Nasa dans sa note.

Avant le début de l'offensive russe le 24 février, l'Ukraine fournissait 46% des récoltes mondiales d'huile de tournesol, 9% des exportations de blé, 17% d'orge et 12% de maïs, selon les données du ministère américain de l'Agriculture.

Les présidents polonais et lituanien en visite dans un "endroit fragile" de l'Otan et potentielle cible russe

Les présidents polonais et lituanien se sont rendus ensemble ce jeudi dans la région dite du "corridor de Suwalki", qui s'étend le long de la frontière entre les deux pays, souvent considérée comme un "endroit fragile" de l'Otan et qui pourrait être la première cible d'une hypothétique attaque russe.

Le "corridor" constitue le chemin le plus court entre l'enclave russe de Kaliningrad, sur la mer Baltique, et le Bélarus, allié de Moscou, qui sert de base arrière aux forces russes opérant en Ukraine. Son occupation éventuelle pourrait couper les pays baltes du reste des pays de l'Union européenne et de l'Otan en Europe continentale.

"C'est un endroit fragile" qui risque d'"attirer l'oeil de l'agresseur" potentiel, a déclaré à la presse le président lituanien Gitanas Nauseda lors d'un briefing avec son homologue polonais Andrzej Duda.
Le président polonais Andrzej Duda et son homologue lituanien Gitanas Nauseda dans la région dite du "corridor de Suwalki" à la frontière entre les deux pays, le 7 juillet 2022
Le président polonais Andrzej Duda et son homologue lituanien Gitanas Nauseda dans la région dite du "corridor de Suwalki" à la frontière entre les deux pays, le 7 juillet 2022 © Wojtek RADWANSKI / AFP

Volodymyr Zelensky exprime sa "tristesse" face au départ de Boris Johnson

Le chef de l'État ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé ce jeudi Boris Johnson au téléphone pour lui dire sa "tristesse" face à son départ de la présidence du parti conservateur britannique, a indiqué la présidence ukrainienne dans un communiqué.

"Nous tous avons accueilli cette nouvelle avec tristesse. Pas seulement moi, mais aussi toute la société ukrainienne qui sympathise beaucoup avec vous", a déclaré Volodymyr Zelensky, avant d'insister sur la reconnaissance des Ukrainiens pour le soutien du Premier ministre britannique dans le contexte de l'invasion russe.

"Pause opérationnelle" et poursuite des bombardements russes en Ukraine

L'armée russe bombardait ce jeudi les positions ukrainiennes sur la ligne de front dans le Donbass (est), causant des victimes parmi la population de la région de Donetsk, tout en effectuant une "pause opérationnelle" qui ralentit sa progression.

Mercredi, "il n'y a eu aucun gain territorial russe revendiqué ou estimé pour le première fois depuis le début de la guerre" le 24 février, souligne-t-il. "Les forces russes vont probablement se limiter à des actions à relativement petite échelle", en attendant notamment de "reconstituer la puissance de combat nécessaire à des opérations plus ambitieuses".

Après cette pause, "tous les efforts russes vont maintenant se concentrer sur la prise de Sloviansk et Kramatorsk avant la fin de l'été", analyse l'ancien colonel français Michel Goya.

La basketteuse américaine détenue en Russie pour contrebande de drogue plaide coupable

La basketteuse américaine Brittney Griner, jugée et détenue en Russie pour trafic de drogues, a annoncé plaider coupable ce jeudi, après avoir été arrêtée en février en possession d'un liquide à base de cannabis dans un aéroport de Moscou.

"Je souhaite plaider coupable concernant toutes les accusations", a-t-elle dit au tribunal, ajoutant qu'elle n'avait toutefois "pas l'intention de violer la loi russe".

La star du basket américain Brittney Griner, deux fois médaillée d'or aux Jeux olympiques et championne de la WNBA, a été interpellée en février à l'aéroport de Moscou et soupçonnée d'avoir transporté des stupéfiants, sur fond de tensions internationales liées à l'invasion russe en Ukraine.

L'Ukraine affirme avoir repris le contrôle de l'île aux Serpents, territoire clé en mer Noire

L'armée ukrainienne a affirmé ce jeudi avoir repris le contrôle de l'île aux Serpents en mer Noire, après y avoir remis son drapeau quelques jours plus tôt, à la suite du retrait des forces russes de ce petit territoire symbolique.

"Nous avons effectivement rétabli notre contrôle sur l'île aux Serpents", a déclaré un haut responsable de l'état-major de l'armée ukrainienne, Oleksiï Gromov, cité par l'agence de presse Interfax-Ukraine, précisant qu'il s'agissait d'un "contrôle physique" des militaires.

Le ministère russe de la Défense a quant à lui affirmé avoir procédé à une frappe ce jeudi matin sur l'île aux Serpents avec des "missiles de haute précision", tuant une partie des soldats ukrainiens allés y planter un drapeau et provoquant la fuite des survivants.

"Un vrai ami de l'Ukraine": Volodymyr Zelensky salue Boris Johnson après l'annonce de sa démission

Le président ukrainien salue le Premier ministre Boris Johnson, qu'il qualifie de "vrai ami de l'Ukraine", dans une interview à CNN ce jeudi, après l'annonce de la démission du dirigeant anglais du parti conservateur.

Volodymyr Zelensky s'est également dit confiant à l'idée que Londres allait poursuivre sa politique à l'égard de l'Ukraine, malgré le départ de Boris Johnson à la tête de l'État, prévu pour l'automne prochain.

"Laissez-moi dire maintenant au peuple ukrainien que je sais que nous, au Royaume-Uni, continuerons de soutenir votre combat pour la liberté aussi longtemps qu'il durera", a déclaré Boris Johnson ce jeudi dans son discours annonçant sa démission.

Le Kazakhstan veut contourner la Russie pour exporter son pétrole sur fond de désaccord entre les deux alliés sur l'Ukraine

Le président du Kazakhstan a ordonné ce jeudi à son gouvernement de trouver de nouvelles voies pour exporter son pétrole sans passer par la Russie, après des frictions entre les deux pays voisins au sujet de l'Ukraine.

Lors d'une réunion de son gouvernement, le président Kassym-Jomart Tokaïev a déclaré que la mise en place d'une nouvelle route d'exportation du brut kazakh par la mer Caspienne était devenue une "priorité".

Il a aussi ordonné à son gouvernement de "prendre des mesures pour augmenter la capacité" de certains tronçons d'un oléoduc transportant du pétrole en Chine, selon la présidence kazakhe.

A l'heure actuelle, environ les trois-quarts du pétrole kazakh sont exportés par un oléoduc débouchant sur le port russe de Novorossiisk, en mer Noire. Mais ces exportations ont été interrompues à deux reprises depuis le lancement de l'offensive de Moscou en Ukraine fin février, nombre d'observateurs soupçonnant le Kremlin de vouloir faire pression ainsi sur le Kazakhstan, allié traditionnel de la Russie, pour sa neutralité dans ce conflit.

L'Ukraine remercie Boris Johnson pour son soutien "dans les moments les plus difficiles"

Un conseiller clé de Volodymyr Zelensky, Mikhail Podolyak, a rendu hommage au Premier ministre anglais, dans une adresse vidéo ce jeudi, pour son soutien envers l'Ukraine "dans les moments les plus difficiles", après l'annonce de la démission de Boris Johnson à la tête du parti conservateur.

"Être un dirigeant, désigner la Russie comme le diable et prendre ses responsabilités dans les moments les plus difficiles", a salué le conseiller à propos de Boris Johnson.

"Merci Boris Johnson de voir être rendus compte de la menace que représente le monstre russe et d'être toujours monté au front pour soutenir l'Ukraine", a-t-il poursuivi.

>> Notre article complet sur le sujet.

Le ministre russe des Affaires étrangères et son homologue chinois s'entretiennent avant le G20

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré son homologue russe Sergueï Lavrov ce jeudi à Bali à la veille d'une réunion ministérielle du G20 pour des discussions largement consacrées à la guerre en Ukraine.

Les deux ministres ont eu un entretien et se sont serré la main, selon des photos prises sur cette île indonésienne qui accueille les représentants des vingt plus grandes économies mondiales vendredi pour discuter des grands problèmes mondiaux.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov et son homologue chinois Wang Li, à Bali, avant une réunion du G20, le 7 juillet 2022
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov et son homologue chinois Wang Li, à Bali, avant une réunion du G20, le 7 juillet 2022 © Le ministère russe des affaires étrangères / AFP

Ils ont souligné l'importance du G20 et discuté de ce que Moscou décrit comme l'"opération militaire spéciale" en Ukraine, a précisé dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

"Les deux parties ont souligné le caractère inacceptable de sanctions unilatérales adoptées en contournant l'ONU", selon le ministère russe.

L'UE refuse que le G20 serve de "plateforme de propagande" pour Moscou

L'UE refuse que la Russie se serve des réunions du G20 en Indonésie comme d'"une plateforme pour sa propagande" sur le conflit en Ukraine, a averti ce jeudi la porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell."

La guerre effroyable contre l'Ukraine et les conséquences de l'agression de la Russie seront abordées au cours de ces réunions, mais nous ne permettrons pas que Moscou utilise le G20 comme une plateforme pour sa propagande", a déclaré sa porte-parole, Nabila Massrali, au cours du point de presse quotidien de la Commission européenne.

"La participation de la Russie à un haut niveau peut constituer une menace pour la crédibilité, l'efficacité et la pertinence du G20", a-t-elle mis en garde.

Au moins un mort et plusieurs blessés après un bombardement sur Kramatorsk

Au moins un civil a été tué et plusieurs autres blessés dans une frappe sur Kramatorsk, centre administratif dans l'est de l'Ukraine, objectif potentiel de l'offensive russe, ont constaté des journalistes de l'Agence-France-Presse (AFP) sur place.

L'explosion a creusé un large cratère dans une cour située entre un hôtel et des immeubles résidentiels. Les journalistes ont vu le corps d'une personne tuée et des blessés, ainsi que deux voitures en feu.

Céréales ukrainiennes: le cargo russe Zhibek Zholy est entré dans les eaux territoriales russes

Le cargo russe Zhibek Zholy, accusé par Kiev d'être chargé de blé ukrainien volé, est entré dans les eaux territoriales russes après avoir quitté les côtes turques où il était ancré depuis six jours, a affirmé ce jeudi un haut responsable turc.

"Il est entré dans les eaux territoriales russes, mais sans s'approcher d'un port", a-t-il indiqué.

Des "ajustements budgétaires" prévus pour renforcer les stocks français de munitions en raison de la guerre en Ukraine

Le ministère des Armées prépare des "ajustements budgétaires" pour 2023 afin de s'adapter au retour de la guerre aux portes de l'Europe, qui impose notamment un effort de reconstitution des stocks français de munitions, a annoncé ce jeudi le ministre des Armées Sébastien Lecornu.

Conformément à la trajectoire prévue par la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2023, "le gouvernement vous proposera une nouvelle marche à 3 milliards d'euros (...) qui permettra de porter le budget des armées à 44 milliards d'euros pour l'année 2023", a confirmé le ministre devant la commission défense de l'Assemblée nationale.

Parallèlement, "ce à quoi nous assistons depuis plusieurs semaines" en Ukraine "nous oblige à faire quelques mises à jour", a-t-il noté.

Paris s'attend à une "rude confrontation" avec Moscou au G20

La France s'attend à une "rude confrontation" avec la Russie lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 qui se tient ce jeudi et vendredi en Indonésie à l'heure sur fond de conflit en Ukraine.

Compte tenu de la présence à Bali du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, "on s'attend à une confrontation assez rude", a indiqué ce jeudi une source diplomatique française.

"La Russie a choisi de participer alors qu'elle se met elle-même dans une situation où elle viole un certain nombre des principes fondamentaux du G20, qui sont la coopération, le dialogue et le traitement des différends par des méthodes pacifiques et pas par la force", a ajouté cette source.

Sept civils tués, deux blessés dans la région de Donetsk

Au moins sept civils ont été tués et deux autres blessés mercredi dans des frappes russes dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, a annoncé ce jeudi le gouverneur régional Pavlo Kyrylenko.

"Les Russes ont tué sept civils": trois dans la ville de Toretsk, deux à Avdiïvka, un à Kodema et un à Siversk, a indiqué le responsable sur Telegram, sans donner plus de détails.

Plusieurs localités de la région ont essuyé des tirs d'artillerie et de lance-roquette multiples, a de son côté précisé ce jeudi la présidence ukrainienne, citant des administrations régionales.

Céréales ukrainiennes: le cargo russe Zhibek Zholy quitte les côtes turques

Le cargo russe Zhibek Zholy, accusé par Kiev d'être chargé de blé ukrainien volé, a quitté les côtes turques, où il était immobilisé depuis vendredi, selon le site Marine Traffic.

Le Zhibek Zholy, qui était ancré dans la rade du port de Karasu, sur la mer Noire, a émis son dernier signal à une vingtaine de kilomètres des côtes, selon ce site qui permet de suivre le trafic maritime en direct.

Le cargo russe Zhibek Zholy, au coeur d'un conflit entre Russie et Ukraine, au large de Sakarya, en Turquie, le 5 juillet 2022
Le cargo russe Zhibek Zholy, au coeur d'un conflit entre Russie et Ukraine, au large de Sakarya, en Turquie, le 5 juillet 2022 © Ozan KOSE / AFP

Le Kremlin espère que des "gens plus professionnels" arriveront au pouvoir au Royaume-Uni

Le Kremlin a dit espérer ce jeudi l'arrivée au pouvoir au Royaume-Uni de "gens plus professionnels", alors que le Premier ministre Boris Johnson est plus que jamais sur la sellette.

"Nous espérons, qu'un jour, des gens plus professionnels et en mesure de prendre des décisions à travers le dialogue arriveront au pouvoir en Grande-Bretagne", a jugé le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov, interrogé sur la crise politique qui semble en passe d'emporter Boris Johnson.

Des ONG appellent à manifester samedi à Paris pour ouvrir les centres d'accueil pour Ukrainiens aux autres migrants

Plusieurs associations et ONG qui soutiennent les exilés ont appelé à une manifestation samedi à Paris pour que les centaines de migrants sans-abris en Île-de-France puissent accéder aux centres d'hébergement dédiés aux Ukrainiens et qui sont désormais "à moitié vides", ont-elles écrit ce jeudi.

Cette situation "injustifiée et injustifiable" répond à une "logique de différence de traitement" entre Ukrainiens et le reste de la population migrante de la part de l'Etat, ont dénoncé dans un communiqué commun Médecins du monde, Utopia 56 ou encore Pantin Solidaire.

Ces organisations appellent donc à une marche samedi à 14h30 au départ du centre d'accueil pour les Ukrainiens, Porte de Versailles, jusqu'à la préfecture de la région Île-de-France, chargée d'orchestrer les opérations dites de mises à l'abri.

Le Parlement finlandais vote pour le renforcement de sa sécurité à la frontière avec la Russie

Le Parlement finlandais a voté ce jeudi en faveur de plusieurs lois permettant le renforcement de sa frontière avec la Russie, selon Reuters, alors que Moscou est en plein conflit avec l'Ukraine.

Ces lois permettraient notamment d'ériger des barrières à la frontière russe et d'empêcher l'entrée des demandeurs d'asile en cas de circonstances exceptionnelles.

Ces nouvelles dispositions ont été votées selon un principe de vote accéléré, alors que la Finlande, qui partage 1300 km de frontière avec la Russie, candidate pour rejoindre l'Otan.

Une pancarte à Imatra, à la frontière entre la Finlande et la Russie, le 13 mai 2022
Une pancarte à Imatra, à la frontière entre la Finlande et la Russie, le 13 mai 2022 © Alessandro RAMPAZZO / AFP

Face aux sanctions américaines, des responsables russes exigent la rétrocession de l'Alaska

Après le Donbass, l'Alaska? Mercredi, le président de la Douma, la chambre basse de l'Assemblée fédérale russe, s'est laissé aller à un avertissement sans frais mais plutôt clair lors d'une réunion avec des responsables locaux, rapporte Newsweek.

"Lorsqu'ils tentent de s'approprier nos actifs à l'étranger, ils doivent être conscients que nous avons aussi quelque chose à réclamer", a lancé ce proche de Vladimir Poutine, faisant directement référence à l'Alaska, État américain auparavant propriété russe avant d'être cédé à Washington en mars 1867 pour un prix de 7,2 millions de dollars.

>> Tous les détails sur cette sortie sont à retrouver ici.

Washington espère des progrès sur l'Ukraine au G20, malgré la présence de la Russie

Les États-Unis pensent que la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du G20 à Bali pourra permettre de faire avancer les discussions sur l'Ukraine, et ce malgré la participation de la Russie, a estimé ce jeudi un responsable américain.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken devait arriver ce jeudi dans l'île indonésienne pour cette réunion, mais il ne devrait pas y rencontrer son homologue russe Sergei Lavrov, a fait savoir le département d'État.

Un responsable américain a reconnu qu'une déclaration commune du G20 sur l'Ukraine ne serait pas possible en raison de la participation de la Russie au sommet.

"Vous verrez que nous serons en mesure, si nécessaire, d'établir clairement la responsabilité de la Russie sur certains des problèmes auxquels le G20 va s'attaquer", a-t-il cependant estimé.

Moscou prévient que le "battage public" américain ne va pas aider la basketteuse emprisonnée en Russie

La diplomatie russe a dénoncé ce jeudi le "battage public" des dirigeants américains sur le cas de la basketteuse Brittney Griner, jugée et détenue en Russie pour trafic de drogues, un dossier dont Joe Biden a fait une "priorité".

"Le battage public qu'affectionne tant les politiciens contemporains ne peut, dans ce cas concret, être que gênant. Non seulement cela constitue une distraction mais cela parasite aussi l'affaire", a jugé, selon les agences russes, le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

La star du basket américain Brittney Griner, deux fois médaillée d'or aux Jeux olympiques et championne de la WNBA, a été interpellée en février à l'aéroport de Moscou et soupçonnée d'avoir transporté des stupéfiants. Elle est actuellement en détention provisoire en Russie, sur fond de tensions internationales liées à l'invasion russe en Ukraine.

>> Notre article sur cette affaire politico-sportive.

Le chef de la diplomatie de l'UE appelle la Chine à "arrêter la désinformation" sur le conflit entre la Russie et l'Ukraine

Le haut représentant de l'UE pour les Affaires étrangères Josep Borrell appelle ce jeudi la Chine à "arrêter la désinformation" sur le conflit entre la Russie et l'Ukraine, après avoir échangé avec le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi.

Joseph Borrell indique sur Twitter avoir "appelé la Chine à jouer un rôle plus constructif" dans le conflit et lui demande d'"arrêter la désinformation sur les causes et les conséquences économiques gloables désastreuses de l'attaque russe".

La Première ministre néo-zélandaise fustige "l'échec" de l'ONU à empêcher la guerre en Ukraine et pointe du doigt la Russie

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a fustigé ce jeudi "l'échec" de l'ONU à empêcher la guerre en Ukraine, et a accusé la Russie d'avoir imposé au Conseil de sécurité sa position "moralement corrompue".

Jacinda Ardern, qui critique depuis longtemps le droit de véto des cinq membres permanents du Conseil de sécurité a renouvelé son appel à une réforme des Nations unies.

"L'échec" de l'ONU à propos de l'Ukraine est dû au droit de véto dont jouit Moscou, a-t-elle affirmé lors d'une conférence pronononcée au Lowy Institute de Sydney, un groupe de réflexion, au cours d'une visite en Australie.

En Ukraine, la mode est aux vêtements patriotiques, en plein conflit avec la Russie

Quand le conflit avec la Russie influence la mode. En Ukraine, la mode des vêtements patriotiques est en plein essor en Ukraine, confrontée depuis fin février à une invasion russe.

Selon le fondateur du label local J.Cook, Serguiï Fiout, les t-shirts avec Patron, chien décoré par Volodymyr Zelensky en mai pour son talent de dénicheur de mines, sont "actuellement les plus populaires" de la marque.

"Dans 90% des cas, les gens choisissent des t-shirts aux thèmes militaires. C'est une sorte de moyen d'expression. Les gens veulent montrer que ça les touche", explique l'homme d'affaires de 34 ans, heureux de voir ses ventes exploser.

Selon lui, bon nombre de clients sont des femmes achetant ces t-shirts pour en faire cadeau à leur mari ou proche combattant actuellement sur le front.

Anna Perebynos, 22 ans, pose avec un tee-shirt de la marque Balcony Garment inspiré du conflit en Ukraine, à Kiev, le 2 juillet 2022
Anna Perebynos, 22 ans, pose avec un tee-shirt de la marque Balcony Garment inspiré du conflit en Ukraine, à Kiev, le 2 juillet 2022 © Miguel MEDINA - AFP

"Mon principal conseil: évacuez!": les civils continuent de quitter la ville bombardée de Sloviansk face aux avancées russes

Les civils ont continué mercredi d'évacuer la ville bombardée de Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine, prochain objectif et priorité des forces russes dans leur plan de conquête totale du bassin du Donbass, après quatre mois et demi de conflit.

"L'évacuation est en cours", a déclaré le maire Vadim Liakh. "Il reste en ce moment 23.000 habitants" à Sloviansk, qui en comptait environ 110.000 avant le conflit, a-t-il ajouté dans une vidéo. Et "17 sont morts et 67 ont été blessés" depuis le début des hostilités.

"Mon principal conseil: évacuez!", a lancé le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, soulignant que "pendant la semaine, il n'y a pas eu un jour sans bombardement" à Sloviansk.

Conseil de l'Europe: des personnels russes quittent Strasbourg

Des personnels de la représentation russe à Strasbourg devaient embarquer mercredi à bord d'un vol russe et quitter le territoire français trois mois après l'exclusion de Moscou du Conseil de l'Europe, a indiqué le Quai d'Orsay.

"À la suite de l'exclusion de la Fédération de Russie du Conseil de l'Europe en mars dernier et de la fermeture de sa représentation à Strasbourg qui en a découlé, ce vol de rapatriement organisé par la Russie a permis aux personnels et à leurs familles de quitter définitivement le territoire français", selon le ministère des Affaires étrangères

La Lituanie va envoyer à l'Ukraine un drone de combat

La Lituanie a exposé mercredi un drone de combat turc qu'elle s'apprête à envoyer à l'Ukraine pour l'aider à combattre la Russie après une collecte de 5,9 millions d'euros pour son achat et une mobilisation populaire.

"Cet arme sera envoyée à l'Ukraine immédiatement après avoir été présentée au public", a déclaré le ministre de la Défense lituanien Arvydas Anusauskas lors d'une conférence de presse à la base aérienne de Siaulia.

Bonjour à tous!

Bienvnue dans ce direct consacré au suivi de la guerre en Ukraine

BFMTV