BFMTV

Emmanuel Macron "s'est racheté" par ce discours au Congrès

Le président français, au troisième jour de sa visite d'État aux États-Unis, a livré un discours incisif à l'égard de la politique de Donald Trump.

Après les accolades et les embrassades, les désaccords affichés. Ce mercredi, troisième jour de sa visite d’État aux États-Unis, Emmanuel Macron a pris la parole devant les élus du Congrès américain. L’occasion de revenir sur les sujets délicats abordés avec Donald Trump… et de livrer un discours un peu moins porté vers le compromis.

"Il a renvoyé les États-Unis à leurs responsabilités sur beaucoup de sujets", estime ainsi Jean-Éric Branaa, chercheur à l’IRIS et spécialiste des États-Unis, sur BFMTV. Il interprète notamment l'appel d'Emmanuel Macron aux États-Unis à préserver le multiculturalisme comme suit: "C'est vous, les Américains, qui l'avez inventé, et c'est à vous de le défendre. L'avertissement est sans frais."

Donald Trump "attaqué sur tous les fondements"

Le président américain "s'est fait attaquer sur tous les fondements de sa politique", estime-t-il, énumérant le nationalisme, la déréglementation, et le multiculturalisme:

"Emmanuel Macron lui a dit à chaque fois: 'Vous êtes sur la mauvaise route. Nous ne devons pas fonctionner comme ça parce que nous avons construit ensemble la démocratie, et la démocratie ça se défend'."

Soulignant "le contraste entre ce qui se passait hier et ce qui se passe aujourd'hui", il estime que "Donald Trump est K.O. debout". 

Macron "se bat pour les grandes valeurs auxquelles il croit"

Rappelant qu'il n'y a "pas de planète alternative", Emmanuel Macron s'est dit "sûr que les États-Unis reviendront et rejoindront l'Accord de Paris", abandonné par le président américain actuel. Selon Nicole Bacharan, historienne spécialiste des États-Unis, le chef d'État français a "gagné" ce voyage.

"Ces deux derniers jours, on a eu le sentiment qu'Emmanuel Macron surjouait cette amitié, parce que c'était le moyen d'essayer d'établir un vrai dialogue avec Donald Trump", explique-t-elle sur BFMTV. Un aspect "presque gênant", mais "complètement racheté par ce discours":

"Là, Emmanuel Macron est sincère, et il montre très clairement qu’il se bat pour les grandes valeurs auxquelles il croit, et que cette tentative de dialogue amical avec Donald Trump fait partie de son combat pour sa vision de la liberté et de la démocratie."

B.P.