BFMTV

Macron poursuit sa remontée dans l'opinion publique

Emmanuel Macron et Edouard Philippe le 23 mars 2018.

Emmanuel Macron et Edouard Philippe le 23 mars 2018. - PHILIPPE WOJAZER / AFP / POOL

D'après le baromètre d'avril réalisé par Ipsos, la popularité de l'action du président progresse en particulier chez les sympathisants Les Républicains et Front national.

D'après le baromètre du mois d'avril publié par l'institut de sondages Ipsos et réalisé pour Le Point, la cote de popularité d'Emmanuel Macron poursuit une hausse constatée depuis plusieurs semaines, dans différentes études. Sur l'ensemble des personnes interrogées, 52% ont toujours une opinion défavorable de son action, soit un peu plus d'un Français sur deux. Mais concernant les opinions favorables, le président de la République atteint la barre des 40%, alors qu'il était à 37% en mars dernier.

+13 points chez les sympathisants FN

Dans le détail, cette hausse se constate particulièrement chez les sondés proches de la droite et de l'extrême droite: chez les sympathisants Les Républicains, il progresse de 20 points pour atteindre 57% d'opinions favorables, et de 13 points chez les sympathisants FN, avec 29% de satisfaits, soit une personne sur trois. Côté PS, sa cote progresse aussi mais dans une moindre mesure: +9 points, pour atteindre 41% d'opinions favorables. Les sondés proches de la France insoumise sont quant à eux les plus hostiles au chef de l'Etat: seuls 9% d'entre eux jugent positivement son action (-9 points).

Nicolas Hulot à la première place

Avec ces résultats, pour le même mois d'avril suivant l'année de la présidentielle, Emmanuel Macron fait mieux que François Hollande (26% de bonnes opinions en avril 2013), et se situe au même niveau que Nicolas Sarkozy en avril 2008.

Edouard Philippe obtient quant à lui 36% de bonnes opinions, une hausse de 1 point, contre 50% de jugements défavorables. Quant aux autres personnalités politiques, c'est Nicolas Hulot qui arrive en première place, avec 44% d'opinions favorables, suivi de Jack Lang (42%), d'Alain Juppé (37%) puis de deux autres ministres: Jean-Yves Le Drian (32%) et Gérard Collomb (27%). Les deux premières femmes citées dans le classement sont à la 6ème et la 7ème place: Martine Aubry et Christiane Taubira, à 26%.

Enquête réalisée les 20 et 21 avril par internet sur un échantillon de 1013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

Charlie Vandekerkhove