BFMTV

La Corée du Nord propose des négociations à haut niveau avec Washington

Le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-un.

Le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-un. - -

Après l’échec d'une précédente tentative, Pyongyang renouvelle son offre de négociations avec Séoul.

La Corée du Nord a proposé des négociations à haut niveau avec les Etats-Unis, centrés sur les programmes contestés sur les armes nucléaires et l'apaisement des tensions dans la péninsule, a indiqué dimanche l'agence de presse nord-coréenne KCNA.

"Nous proposons des négociations à haut niveau entre le Nord et les Etats-Unis pour assurer la paix et apaiser les tensions dans la péninsule coréenne", a déclaré la puissante Commission de la défense nationale dans un communiqué diffusé par la Korean Central News Agency. Le Nord est désireux d'avoir "de sérieuses discussions sur une grande série de sujets, y compris le but des Etats-Unis de parvenir à un monde libéré de son arsenal nucléaire", indique le communiqué pressant les Washington de fixer l'heure et le lieu des entretiens.

Washington ne devrait pas accepter

Mais "notre statut de puissance nucléaire sera conservé jusqu'à ce que les menaces nucléaires venant de l'extérieur auront totalement cessé", prévient la Commission de la défense, enjoignant les Etats-Unis à abandonner les sanctions contre le Nord. "Tous les développements futurs dépendent entièrement d'une décision responsable de la part des Etats-Unis".

Washington avait signalé vendredi que la barre pour une reprise des pourparlers avec la Corée du Nord avait été relevée par les récentes tensions, et demandé à nouveau à Pyongyang des "actions concrètes" pour apaiser les inquiétudes sur son armement nucléaire.

Les analystes jugent peu probable que Washington accepte cette offre de Pyongyang, si ce dernier ne prend pas d'action concrète en vue d'une dénucléarisation, condition sine qua non posée par les Etats-Unis pour entamer un dialogue avec le Nord.

Des pourparlers interministériels entre le Sud et le Nord, prévus pour mercredi dernier, à Séoul, ont été annulés à la dernière minute, après que le Sud a refusé de se plier aux exigences du Nord concernant le rang hiérarchique du chef de la délégation sud-coréenne.

Cette tentative de dialogue intervenait après des mois de très fortes tensions sur la péninsule, causées par un 3e essai nucléaire nord-coréen, début février.


A LIRE AUSSI:

>> Péninsule coréenne: vers l'apaisement?

>> La Corée du Sud propose une rencontre avec le Nord

>> Corée du Nord: retour du téléphone rouge et reprise du dialogue

D. N. avec AFP (article) et Jeremy Brossard (vidéo)