BFMTV

Les deux Corées se parlent à nouveau

La déléguée de Corée du Nord, à gauche, salue cordialement son homologue du sud, juste avant le début de la réunion Nord-Sud.

La déléguée de Corée du Nord, à gauche, salue cordialement son homologue du sud, juste avant le début de la réunion Nord-Sud. - -

Les délégués des deux Etats se sont parlés dimanche dans la ville frontalière de Panmunjom, à l'occasion des premiers pourparlers bilatéraux depuis des années de tensions.

Les deux Corées ont entamé dimanche dans la bourgade frontalière de Panmunjom une réunion de travail destinée à préparer le terrain pour des négociations de plus haut niveau, ont annoncé des responsables sud-coréens.

Après des mois de vive tension dans la péninsule, trois délégués de chaque pays ont entamé leurs entretiens vers 10 heures (3 heures du matin en France). Ces discussions, organisées à l'endroit précis où fut signé l'armistice mettant fin à la Guerre de Corée (1950-1953), ont duré deux heures en fin de matinée et début d'après-midi.

Les deux dirigeants ont constaté leur convergence dans le dossier nord-coréen, affirmant être "pleinement en accord sur les objectifs" de "dénucléarisation" de la péninsule coréenne, selon le conseiller de sécurité nationale américain, Tom Donilon.

Retournement inattendu de la Corée

La Chine est le seul allié de poids de Pyongyang, mais s'est montrée irritée de l'agressivité dont a fait preuve ces derniers mois le jeune dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un. Pékin, qui concrètement maintient sous perfusion l'économie nord-coréenne, avait même voté à l'ONU les dernières sanctions contre le régime communiste.

Les délégués ont évoqué l'ordre du jour, le lieu et le calendrier de futurs contacts au niveau ministériel, a déclaré le porte-parole du ministère, Kim Hyung-Seok. "L'atmosphère générale a été (...) calme et la discussion s'est menée sans anicroches", a dit en fin de matinée le porte-parole.

Le principe de la tenue de cette réunion préparatoire a vu le jour jeudi après un retournement inattendu de la position de la Corée du Nord qui a subitement mis en sourdine ses menaces belligérantes et proposé d'ouvrir un dialogue avec la Corée du Sud.


A LIRE AUSSI:

>> Péninsule coréenne: vers l'apaisement?
>> La Corée du Sud propose une rencontre avec le Nord >> Corée du Nord: retour du téléphone rouge et reprise du dialogue

A. K. avec AFP