BFMTV

Selon l'OMS, le coronavirus n'a pas atteint le stade de "pandémie"

BFMTV

La semaine dernière, l'Organisation mondiale de la Santé décrétait "l'urgence internationale" face au nouveau coronavirus qui sévit en Chine. Ce mardi, l'OMS précise qu'il s'agit d'un "défi" mondial, mais pas d'une "pandémie".

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé ce mardi que l'épidémie du nouveau coronavirus chinois ne constituait pas pour le moment une "pandémie", terme qui s'applique à une situation de propagation mondiale d'une maladie.

"Actuellement, nous ne sommes pas en situation de pandémie", a déclaré à la presse Sylvie Briand, la directrice du département Préparation mondiale aux risques infectieux de l'OMS. "Nous sommes dans une phase d'épidémie avec de multiples foyers", a-t-elle ajouté.

Sylvie Briand a reconnu que c'était un "défi" en raison des déplacements de populations et de la facilité de transmission du virus. "Je ne dis pas que cela soit facile, mais (...) nous pensons que c'est possible" a-t-elle indiqué.

"Nous espérons qu'en nous basant sur ces mesures prises dans le Hubei (régio épicentre de la diffusion du virus), mais aussi dans d'autres endroits, où nous avons eu des cas, nous pourrons arrêter la transmission et nous débarrasser de ce virus", affirme la docteur de l'OMS.

L'OMS rappelle les précautions à prendre

Baptisé 2019-nCoV, le nouveau virus a déjà tué 425 personnes et contaminé quelques 20.000 personnes à travers le monde, selon un dernier bilan, réalisé ce mardi.

La transmission interhumaine du virus a été établie, mais les scientifiques étudient encore sa facilité de transmission. Il se transmet par des gouttelettes émises par un patient malade, "ce qui signifie que le virus reste pendant un certain temps sur des surfaces, mais on ne sait pas encore pendant combien de temps", a relevé la Dr. Sylvie Briand, soulignant l'importance de se laver fréquemment les mains.

Elle a aussi rappelé l'importance du port du masque pour les individus qui présentent des symptômes, pour éviter de transmettre le virus à d'autres personnes. Cependant "il faut faire très attention, le masque en lui-même ne suffit pas à se protéger complètement" a-t-elle précisée. 

"Il faut toujours continuer à se laver les mains régulièrement parce que le risque, en fait, c'est que les gens sans se rendre compte touchent des surfaces infectées et puis après touchent leurs yeux, le masque. Et là, en fait, le masque représente une fausse sécurité", a-t-elle insisté.
L.A. avec AFP