BFMTV

Enfants migrants séparés de leurs parents: le tollé d'Ivanka Trump avec une photo de son fils

Ivanka Trump le 7 mai 2018

Ivanka Trump le 7 mai 2018 - Jim Watson-AFP

Une photo de la fille et conseillère du président américain tenant son fils dans les bras suscite la controverse alors que l'administration américaine a décidé de séparer les enfants migrants de leurs parents et a perdu la trace de 1.500 d'entre eux.

Une photo postée sur les réseaux sociaux par Ivanka Trump, fille et conseillère du président américain, ne passe pas alors que la nouvelle politique migratoire de l'administration américaine suscite la controverse.

"Mon (émoji cœur)! #DimancheMatin", a tweeté Ivanka Trump en légende d'une photo la montrant tenant son fils Theodore dans les bras.

"Cet enfant sera séparé de vous comme le veut la loi"

L'image et son commentaire ont ainsi soulevé un torrent d'indignation. Ivanka Trump a été accusée d'être "tone deaf", c'est-à-dire d'être sans cœur, insensible, de faire la sourde oreille ou d'être de mauvais goût, alors que le gouvernement de Donald Trump affiche une politique migratoire de "tolérance zéro", séparant les enfants de leurs parents.

Ils sont ainsi placés en familles d'accueil ou en centres de rétention, The Washington Post a indiqué qu'il était également envisagé de les accueillir sur des bases militaires. 

"Les enfants et les parents séparés n'ont parfois pas de moyen de communication pendant des jours, des semaines, j'ai vu des mois où un parent n'avait aucune idée d'où se trouvait son enfant qui lui avait été arraché par le gouvernement américain", a déploré Laura St John, responsable au sein d'une ONG basée en Arizona, à MSNBC

Le ministre de la Justice, Jeff Sessions, a récemment réaffirmé cette politique de "tolérance zéro" vis-à-vis de l'immigration clandestine. "Si vous faites entrer illégalement un enfant, nous vous poursuivrons. Et cet enfant sera séparé de vous comme le veut la loi."

1.500 mineurs introuvables

Le scandale ne cesse de prendre de l'ampleur. Un haut responsable du ministère de la Santé a déclaré fin avril au Congrès que le gouvernement avait perdu la trace de près de 1.500 mineurs qui avaient été placés, rapportait CNN. Les internautes ont ajouté le hashtag #WhereAreTheChildren, "où sont les enfants", utilisé à de nombreuses reprises, faisant le lien avec le sort de ces enfants disparus.

"C'est incroyablement de mauvais goût, compte tenu de l'ampleur que prend l'indignation publique concernant ces jeunes enfants arrachés de force des bras de leurs parents à la frontière -une politique barbare dont Ivanka Trump se rend complice en la soutenant", a dénoncé Brian Klaas, politologue et chercheur à la London School of Economics.

Ce n'est pas la première fois que la fille et conseillère du locataire de la Maison Blanche est accusée de faire la sourde oreille et d'être insensiblle. Il y a quelques jours, lors de l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem, Ivanka Trump et son époux Jared Kushner ont été critiqués pour avoir participé à cette cérémonie donnée en grande pompe alors qu'une soixantaine de Palestiniens étaient tués au même moment par les Israéliens à Gaza.

Céline Hussonnois-Alaya