BFMTV

"Dropped": "C'est l'abattement total", témoigne l'animateur Louis Bodin

Louis Bodin, ici en 2012, devait présenter l'émission "Dropped', victime d'un terrible double crash d'hélicoptères, lundi en Argentine.

Louis Bodin, ici en 2012, devait présenter l'émission "Dropped', victime d'un terrible double crash d'hélicoptères, lundi en Argentine. - Thomas Samson - AFP

Louis Bodin, qui devait animer l'émission Dropped, s'est exprimé  sur le double crash d'hélicoptères qui a coûté la vie à dix personnes, dont huit Français, parmi lesquels figuraient trois champions sportifs: Camille Muffat, Florence Arthaud et Alexis Vastine.

Il devait présenter Dropped, l'émission dont le tournage vient d'être endeuillé par le mort de huit Français, dont trois champions sportifs, et de deux Argentins après une collision en plein vol de deux hélicoptères. L'animateur Louis Bodin s'est exprimé mardi soir sur RTL, chez qui il officie depuis plus de dix ans en tant que chef du service météo. 

Alors que les candidats restant sont confinés dans leur hôtel, l'heure est au serrage de coudes, explique le présentateur de 57 ans.

"On se retrouve là, maintenant ensemble, et je pense que c'est le moment le plus difficile parce qu'on s'aperçoit qu'il manque beaucoup de monde", a-t-il décrit au micro de nos confrères.

La sécurité en question

Alors que l'émotion est encore très vive, notamment après les décès de Camille Muffat, Florence Arthaud et Alexis Vastine, la question de la sécurité se pose inlassablement devant les images du choc entre les deux hélicoptères, diffusées en début d'après-midi. La production ALP aurait-elle pris des risques, pour tourner son émission? "Evidemment non, sinon je ne serai pas parti...", a affirmé Louis Bodin. "Moi-même je fais du sport j'ai fait de la compétition en voile, j'ai fait de la haute montagne, je ne me serai pas lancé s'il n'y avait pas eu toutes les garanties", a-t-il insisté."

Concernant la question des hélicoptères, le sujet est toutefois plus délicat. "Je ne suis pas un spécialiste, je ne peux pas savoir ce qui, autour de l'hélicoptère était bien ou pas bien, ça je ne peux pas en juger", a précisé l'animateur. Avant de poursuivre: "Moi, ce que je peux dire, c'est qu'on est partis avec tous les éléments pour que tout se passe bien, ça c'est clair." Une enquête a débuté en Argentine et devra répondre à toutes ces questions.

Jé. M.