BFMTV

Egypte: le nouveau président, Abdel Fattah al-Sissi, a prêté serment

Abdel Fatah al-Sissi a prêté serment face aux juges de la Cour constitutionnelle suprême, dimanche 8 juin.

Abdel Fatah al-Sissi a prêté serment face aux juges de la Cour constitutionnelle suprême, dimanche 8 juin. - -

Elu avec 96,6% des voix lors de l'élection présidentielle organisée fin mai, l'ancien chef de l'armée égyptienne, à l'origine de la chute de Mohamed Morsi, il y a un an, a prêté serment ce dimanche.

L'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi, élu président de l'Egypte avec 96,9% des voix après avoir éliminé toute opposition de la scène politique, a prêté serment dimanche, près d'un an après avoir destitué son prédécesseur, l'islamiste Mohamed Morsi.

Le maréchal à la retraite a "juré au nom de Dieu de respecter la loi et la Constitution" égyptiennes devant les juges de la Cour constitutionnelle suprême, au cours d'une cérémonie retransmise en direct sur les chaînes de télévision.

Culte de la personnalité

Alors chef de la toute puissante armée, Abdel Fatah al-Sissi a destitué et fait emprisonner le 3 juillet 2013 Mohamed Morsi, premier président élu démocratiquement en Egypte mais devenu rapidement impopulaire. Puis le gouvernement intérimaire nommé et dirigé de fait par Sissi a mené une implacable et sanglante répression contre les partisans de Morsi, notamment sa confrérie islamiste des Frères musulmans.

Cette dernière avait remporté toutes les élections depuis la chute de Hosni Moubarak après une révolte populaire début 2011, mais le nouveau pouvoir l'a interdite et décrétée "organisation terroriste" en décembre dernier.

Abdel Fatah al-Sissi, qui jouit d'un véritable culte de la personnalité, a ensuite remporté la présidentielle des 26, 27 et 28 mai avec 96,9% des suffrages exprimés, opposé à un unique et pâle rival, le leader de gauche Hamdeen Sabbahi. La participation avait été de 47,5%.

A.S. avec AFP