BFMTV

Emmanuel Macron veut faire du vignoble français le premier du monde sans glyphosate

Le chef de l'Etat a réaffirmé ce samedi sa volonté de voir la France sortir du glyphosate dans trois ans, lors de son discours au Salon de l'agriculture.

Présent à l'inauguration du Salon de l'agriculture ce samedi, Emmanuel Macron a assuré que la France tiendra son objectif sur la sortie du glyphosate, ce puissant désherbant considéré comme "cancérogène probable" par l'OMS, d'ici trois ans.

"Je pense très profondément que nous sommes en train d'enclencher la dynamique", a martelé le chef de l'Etat lors d'un discours prononcé dès son arrivée sur les lieux, qui a cité en exemple le cas du vignoble français: "Nous pouvons en faire le premier vignoble du monde sans glyphosate". 

Néanmoins, si "dans 80% des cas la transition se fera sous trois ans", Emmanuel Macron veut se "donner du temps" pour les "15% des cas où les solutions ne sont pas immédiates". "Mais cette mobilisation permet déjà un changement", veut croire le président.

Manque d'anticipation

Appelant au pragmatisme, le chef de l'Etat a appelé à s'assurer "que toutes les alternatives (au glyphosate) sont crédibles". "On ne laissera aucun agriculteur sans solution", a précisé Emmanuel Macron qui a appelé à voir la sortie du glyphosate comme "une opportunité pour de nombreuses filières d'évoluer".

Par ailleurs, Emmanuel Macron a regretté que la France et l'Europe aient manqué "d'anticipation sur ce sujet". Il s'agit, selon lui, "du symptôme de notre incapacité à s'appuyer sur les forces de nos chercheurs et de nos scientifiques".

"Nous n'avons pas pu nous appuyer suffisamment tôt sur des études scientifiques indépendantes et incontestées sur les risques de cet herbicide sur la santé humaine et sur l'environnement" a ajouté le président, qui a fustigé le mélange des genres de certains auteurs rémunérés par les industriels.
Benjamin Rieth