BFMTV

Ségolène Royal appelle les communes inondables à se doter de sirènes

Les rues de Nemours inondées après la crue du Loing, le 2 juin 2016.

Les rues de Nemours inondées après la crue du Loing, le 2 juin 2016. - Dominique Faget - AFP

La ministre de l'Environnement veut instaurer un système de signalétique sonore dans les communes inondables afin de prévenir les populations des risques de crue.

Face au risque de crue, comment prévenir le plus efficacement possible les 17 millions de Français vivant en zone inondable ? Pour Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement, le mieux est de revenir à une "bonne vieille méthode" : la mise en place d'une sirène dans les communes concernées. Lors d'un point presse consacré dimanche aux inondations, la ministre a appelé les maires à instaurer dans leur localité une signalétique sonore qui permette d'avertir la population en cas d'inondation et de risque de crue. 

"Il faut revenir aux bonnes vieilles méthodes, la sirène, ou bien certaines communes utilisent les cloches de l'église, peu importe", a insisté Ségolène Royal.

"Tolérance zéro"

"Il y a des applications pour smartphone, mais tout le monde n'en a pas, ou bien ils peuvent être détériorés", a ajouté la ministre. Elle a fait valoir ces recommandations comme un "retour d'expérience", au lendemain de la crue exceptionnelle qu'a connu le Bassin parisien, la plus importante depuis 30 ans, et la pire depuis plus d'un siècle en ce qui concerne le Loing, cette rivière qui traverse l'Yonne, le Loiret et la Seine-et-Marne

"Il y aura "zéro tolérance sur l'absence de signalétique sonore sur toutes les communes inondables", a-t-elle annoncé.

Quatre morts et 24 blessés

Alors que la France vient de connaître le mois de mai le plus pluvieux depuis un siècle, la surveillance des petits affluents, dont les débordements ont dépassé les prévisions, semble avoir été insuffisante. Elle sera désormais renforcée, a promis la ministre.

La décrue de la Seine devrait encore prendre plusieurs jours, alors qu'elle est déjà bien amorcée sur le Loing. Pendant cette période, le ministère va surveiller en particulier les digues et les barrages et devra répondre aux problèmes de pollution, notamment aux hydrocarbures, causés par les intempéries et la montée des eaux.

En France, les inondations ont causé la mort de quatre personnes et fait 24 blessés. En Ile-de-France, elles ont provoqué l'évacuation de près de 13.000 personnes. Une estimation du nombre total de sinistrés devrait être publiée ce lundi à la mi-journée.

C.V. avec AFP