BFMTV

Inondations à Nemours: après l'eau, le fioul envahit les rues

Les habitants de Nemours ont eu une drôle de surprise lorsqu'ils sont rentrés chez eux après avoir été évacués à cause des inondations: les cuves de fioul ont cédé à la pression de l'eau. Les hydrocarbures se sont infiltrés partout.

Après la décrue, les opérations de nettoyage se poursuivent à Nemours, en Seine-et-Marne, ville particulièrement touchée par les inondations. Sans compter qu'un nouveau problème de taille est apparu: la présence d'hydrocarbures.

Ils se sont infiltrés partout. Avec la crue du Loing, les cuves de fioul, sous la pression des eaux, n'ont pas résisté. Les plus grosses peuvent contenir plusieurs milliers de litres de fioul.

Certains habitants ont ainsi dû jeter tout ce qui se trouvait dans leurs caves, inondées d'eau mélangée au fioul. Il s'est infiltré partout. En plein centre-ville, une mare rouge stagne à la surface du Loing.

Pollution et brûlures

Les pompiers tentent de reprendre en main la situation. Des barrages flottants ont été installés sur la rivière.

"L'hydrocarbure étant plus léger, il reste à la surface, explique pour BFMTV le capitaine Stéphane Rivoire, commandant des pompiers de Nemours. Cela nous permet de l'arrêter. L'eau non chargée d'hydrocarbures continue de passer en dessous. Et on peut ensuite les récupérer."

Cette situation exceptionnelle inquiète les riverains. En plus de la pollution de l'environnement, les hydrocarbures sont toxiques et peuvent entraîner des brûlures de la peau.

C.H.A.