BFMTV

Fonge, googliser, Macron... Ils font leur entrée dans le dictionnaire

Emmanuel Macron fait son entrée dans la nouvelle édition du dictionnaire Le Robert

Emmanuel Macron fait son entrée dans la nouvelle édition du dictionnaire Le Robert - Thomas SAMSON / AFP

L'actualité fournit à la langue française de nombreux nouveaux mots qui ont été intégrés aux nouvelles éditions du Robert illustré et du Petit Larousse.

Comme chaque année, la langue de Molière s'est enrichie de nouveaux termes, notamment liés à l'actualité politique, au domaine des nouvelles technologies, à la gastronomie ou encore à la science. Ces nouveaux mots, auxquels s'ajoutent une liste de personnalités, viennent compléter les dictionnaires Le Robert illustré et Le Petit Larousse, qui seront disponibles les 15 et 20 juin prochains.

L'actualité fait évoluer la langue française 

Alors que plusieurs pays s'interrogent sur leur maintien au sein de l'Union européenne, et quelques mois après le vote du Brexit britannique, les mots "europhobe" et "européïste", afin d'exprimer son hostilité ou son accord à l'égard de l'unification de l'Europe, font leur apparition. Le "djihadisme", défini comme "une forme radicale du djihad qui prône le recours au combat armé", a également fait son entrée, ainsi que le verbe "déradicaliser", soit le fait de "faire abandonner une doctrine radicale".

L'actualité mouvementée à Calais a probablement conduit à l'introduction d'un deuxième sens au mot "jungle" qui, au-delà de décrire "un type de forêt dense et exotique peuplée d'animaux sauvages", renvoie désormais aussi à "un lieu de vie de fortune pour les réfugiés". 

La gastronomie très présente

Davantage que la politique, la gastronomie demeure une grande pourvoyeuse de mots nouveaux. La "focaccia" (spécialité italienne) fait son entrée dans le Larousse tout comme le "tangelo" (un agrume) ou la "mique" (plat d'Aquitaine), tandis que le Robert en croque pour la "ciabatta" (autre spécialité italienne), le "combava" (autre agrume) et le "cromesquis" (boulettes au fromage) qui peuvent évidemment convenir à un "flexitarien" (qui limite sa consommation de viande).

Les nouvelles technologies et leurs anglicismes

Dans le domaine des nouvelles technologies, quelques anglicismes font désormais partie de la langue française, à l'instar du "like" qui permet en un clic, "d'apprécier un contenu" grâce à un bouton prévu à cet effet. Google et Twitter disposent désormais de leurs propres verbes : "googliser" et "retweeter". Autre anglicisme repéré dans le domaine des jeux vidéos avec le terme "gameur", "un amateur de jeux en ligne" présent dans les deux dictionnaires. Pour la musique, la "playliste" est désormais reconnue par Le Robert illustré.

Des termes scientifiques ajoutés

La science et l'environnement amènent eux aussi leur lot de nouveaux termes. Outre la faune et la flore, les Français pourront maintenant évoquer la "fonge", qui correspond à un "ensemble de champignons dans un lieu déterminé". Le "glyphosate", un herbicide dont l'autorisation a été très commentée, fait également son apparition dans Le Robert illustré. Dans le domaine médical, la notion d'"autotest", pour désigner un "examen médical que l'on fait soi-même", entre dans le dictionnaire, tout comme la "presbyacousie" qui désigne les problèmes d'ouïe liés à l'âge.

De nouvelles personnalités

La liste des quelque 35.000 personnalités qui figurent dans Le Robert s'élargit avec une cinquantaine de nouveaux noms propres parmi lesquels figurent notamment Emmanuel Macron, nouveau président de la République, Bernard Cazeneuve, dernier Premier ministre de François Hollande, ou encore Theresa May, chef du gouvernement britannique. Les personnalités culturelles n'ont pas été ignorées avec l'arrivée du photographe JR, du street-artiste Invader, de l'actrice Agnès Jaoui et de l'humoriste Muriel Robin.

Le handballeur Nikola Karabatic, le cuisinier Bernard Pacaud, l'écrivain algérien Boualem Sansal, le dessinateur suisse Cosey ou encore le biathlète Martin Fourcade se retrouvent dans quant à eux dans Le Petit Larousse aux côtés de la soprano Patricia Petibon, l'historien Michel Winock ou encore l'actrice Catherine Frot.

Mélanie Rostagnat avec AFP