BFMTV

Paris : le premier camp de réfugiés va ouvrir fin septembre, annonce Hidalgo

Le camp devrait permettre d'accueillir les migrants qui se réfugient sous les stations de métro parisiennes, comme ici à Stalingrad.

Le camp devrait permettre d'accueillir les migrants qui se réfugient sous les stations de métro parisiennes, comme ici à Stalingrad. - Geoffroy van der Hasselt - AFP

Annoncé par Anne Hidalgo en mai dernier, un premier camp de réfugiés va ouvrir fin septembre à Paris. La maire de la ville a aussi précisé que deux centres verront le jour.

Les travaux ont commencé fin juin, dans le nord-est parisien. Anne Hidalgo a annoncé ce matin l'ouverture d'un premier camp de réfugiés fin septembre. Sur France inter, la maire (PS) de Paris a ajouté: 

"Deux camps de migrants verront bien le jour, un pour les hommes seuls, un pour les femmes et enfants isolés"

La date d'ouverture de ces camps, annoncés le 31 mai dernier par Anne Hidalgo, était floue. Leur emplacement exact n'a toujours pas été communiqué, même si la mairie évoquait un site "à proximité des quartiers de la gare du Nord et du boulevard de la Chapelle". 

Gérer la crise migratoire

Les camps de réfugiés répondront aux normes internationales fixées par le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU. Espace, présence de points de d'eau et sanitaires : les règles sont précises. Des soins, une écoute psychologique et des informations sur le droit d'asile pourront aussi y être délivrés. 

Pour la municipalité, il s'agit de gérer la crise migratoire qui touche la ville depuis plusieurs mois. Régulièrement, les forces de l'ordre évacuent des campements insalubres installés au nord de Paris. En juillet dernier, plus de 2.500 migrants ont été expulsés. 

M.L.