BFMTV

NDDL: 6 Français sur 10 favorables à un recours à la force pour évacuer la ZAD

Marche organisée contre le projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame des Landes (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2017 dans la ZAD

Marche organisée contre le projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame des Landes (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2017 dans la ZAD - FRED TANNEAU / AFP

La majorité des Français se dit favorable à un recours à la force si cela est nécessaire pour déloger les occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique.

"On sera obligé à un moment donné d'employer la force" pour évacuer la ZAD, affirmait le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb mardi sur Europe 1. Cette perspective semble ne pas déplaire aux Français. Selon un sondage Odoxa pour franceinfo et Le Figaro, 56% des personnes interrogées se déclarent favorables au recours à la force pour déloger les zadistes installés sur la zone aéroportuaire de Notre-Dame des Landes, en Loire-Atlantique.

Environ 200 zadistes

Près de 200 personnes fréquentent régulièrement cette "zone d’aménagement différé" qui s'étend sur 1650 hectares, appelée "zone à défendre" par ses occupants, et 150 personnes y vivent en permanence. Alors que l'exécutif doit annoncer sa décision sur l'avenir du projet d'aéroport à la fin du mois de janvier, il serait d'ores et déjà prêt à évacuer la ZAD. Selon une information RMC, 2500 militaires et gendarmes pourraient être mobilisés pour mettre en oeuvre ce plan d'évacuation.

Dans le détail du sondage Odoxa, on constate qu'un possible recours à la force est plébiscité par les Français quel que soit leur âge, leur catégorie socio-professionnelle et leur lieu de résidence. Seuls les partisans d'extrême gauche s'y montrent défavorables, 70% d'entre eux se déclarant très hostiles à cette méthode.

Céline Penicaud