BFMTV

Un 14 juillet sous le signe de la Grande guerre

Défilé de Poilus sur les Champs Elysées

Défilé de Poilus sur les Champs Elysées - -

C'est un 14 juillet un peu spécial, qui se tient ce lundi, sous le signe de la Première guerre mondiale. Revivez en images les cérémonies, ponctuées par la participation de 78 nations, marquant le coup d'envoi des célébrations du centenaire de la Grande guerre.

C'est un défilé placé sous le signe des commémorations de la Grande guerre qui s'est tenu ce 14 juillet 2014. Pour cela, 78 nations avaient été invitées à défiler sur les Champs-Elysées, alliés et ennemis d'hier confondus. "Ce 14 juillet n'est pas un 14 juillet comme les autres", a souligné dimanche François Hollande dans son discours aux armées, rappelant qu'il y a cent ans "des soldats du monde entier" étaient venus "pour nous sauver".

En revanche, contrairement aux commémorations du 6 juin dernier, aucun chef d'Etat étranger ne doit être présent.

Plus de 3.700 hommes à pied, 240 chevaux, 285 véhicules, 54 avions et 36 hélicoptères ont défilé sur les Champs Elysées.
Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi

12h20 - Une fois de retour à l'Elysée, le chef de l'Etat se prépare à la traditionnelle interview du 14 juillet, qui doit se tenir à 13h30.

12h09 - François Hollande va au contact du public présent à cette cérémonie du 14 juillet. Un très important dispositif de sécurité a été déployé autour de ce défilé et pour y assister, il fallait avoir montré le contenu de son sac et laissé les bouteilles de côté, comme le rappelle notre envoyée spéciale Caroline Myer.

12h00 - Le président s'offre un "bain de foule militaire", allant à la rencontre de jeunes officiers, mais aussi de soldats blessés sur des théâtres d'opérations à l'étranger. François Hollande salue longuement ces militaires et leurs familles, serre des mains, glisse quelques mots. Il est avec Jean-Yves Le Drian, minitre de l'Intérieur et Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants.

11h55 - François Hollande salue le chef de l'Etat major des armées, le général Pierre de Villiers.

11h52 - L'animation de clôture se déroule place de la Concorde, imaginée par le metteur en scène et chorégraphe José Montalvo, sur le concerto pour clarinette de Mozart, avec des jeunes gens représentant les 78 délégations étrangères, vêtus de noir et de blanc. Le spectacle s'achève par un lâcher de colombes et marque la fin de la cérémonie.

11h35 - Après l'infanterie, c'est le défilé motorisé qui investit les Champs Elysées. Le défilé doit ensuite s'achever avec le passage des sapeurs-pompiers de Paris et des cavaliers de la Garde républicaine.

11h30 - "On ne peut plus faire mieux avec moins, compte tenu de toutes les réformes que nous venons de vivre ces vingt dernières années. Comme d'habitude, nous ferons 'au mieux', à 120% de nos possibilités, avec notre coeur, notre sens du service, notre dévouement pour le succès des armes de la France", déclare Le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers dans un entretien lundi au Figaro.

Les troupes défilent devant la tribune présidentielle #14juillet pic.twitter.com/4dAuFFuVtv
— Élysée (@Elysee) 14 Juillet 2014

11h20 - Les pompiers défilent sur les Champs Elysées, très applaudis. Suivis des soldats de la Légion étrangère, portant hache, tablier de cuir et longue barbe.

11h00 - Place au défilé militaire. 1er régiment d'infanterie, 1er régiment des Spahis, 3e régiment d'artillerie de Marine, 3e régiment des hélicoptères de combat, 123e bataillon cynophile...

10h45 - Défilé des écoles militaires. L'école Polytechnique suivie de Saint Cyr et l'école des officiers de la gendarmerie nationale ouvrent le bal.

Défilé aérien du #14juillet vu du pont de la tournelle! #defile pic.twitter.com/5piOco9QaY
— sed75 (@sed75) 14 Juillet 2014

10h39 - Le module "dissuasion nucléaire" de l'armée de l'air passe au dessus des Champs Elysées. Cela doit être également le dernier vol du Mirage F1, qui a déjà 40 ans.

Cinquante quatre appareils doivent défiler ce lundi.

10h33 - Des chants retentissent, dont la célèbre Madelon et le Chant du Départ, mais aussi la Marseillaise.

10h30 - Les drapeaux de toutes les nations ayant participé à la Première guerre mondiale défilent sur les Champs Elysées. "Il y a là un esprit de réconciliation évident", souligne Harold Hyman, spécialiste géopolitique pour BFMTV.

Le Front national a jugé "honteuse" la présence de soldats algériens lundi. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, estime, lui, "normal" que trois soldats algériens soient présents, tout comme près de 80 autres nations impliquées dans la Première guerre mondiale, dans un entretien au Monde daté de dimanche-lundi.

Thanks to all "poilus" WW1 #14juillet #BastilleDay Les poilus remercies sur les Champs Elysées pic.twitter.com/nPYicM3QG9
— Bru London (@Brubrulondon) 14 Juillet 2014

10h25 - Des soldats habillés en Poilus défilent face à la tribune présidentielle. Ils portent l'uniforme de 1916 et non celui de 1914.

10h05 - François Hollande passe en revue les troupes à bord d'un véhicule militaire, au milieu des applaudissements et de quelques sifflets. Le président rejoint la place de la Concorde.

9h40 - "Je lance un avertissement: le droit de manifester est un droit consitutionnel, mais exporter le conflit du Proche Orient ici, s'en prendre à la communauté juive ou à toute communauté est intolérable" a indiqué sur BFMTV Manuel Valls, dont c'est le premier 14 juillet en tant que Premier ministre. "Je comprends l'émotion de ceux qui manifestent, par rapport à ce qu'il se passe au Proche-Orient, mais les débordements, les violences, la volonté de s'attaquer à des synagogues est intolérables", a-t-il assuré, évoquant la manifestation pro-palestinienne dimanche.

9h30 - "Oui l'opération Serval est achevée", explique Jean-Yves Le Drian au micro d'Apolline de Malherbe sur BFMTV. "Elle a eu les résultats qu'elle recherchait. L'opération Barkhane est une régionalisation du contre-terrorisme, à partir d'une unité française de 3.000 hommes, qui sont là pour la durée et pas uniquement au Mali. A la fois au Tchad, au Niger, au Burkina Faso. Ils ont pour objectif d'éviter que les groupes terroristes ne se réimplantent".

9h15 - Les drapeaux de 78 nations vont défiler sur les Champs Elysées, ce lundi. On verra ainsi le drapeau allemand, évoque Ulysse Gosset sur BFMTV, qui rappelle que c'est le cas depuis 20 ans déjà. Plus inédit en revanche, le drapeau japonais, ou encore le drapeau algérien.

Il s'agit pour l'Elysée de célébrer le sacrifice de millions de soldats mais aussi de montrer la volonté de la France de combattre pour la paix.

Tribune 4 #defile14juillet pic.twitter.com/nt2neyUm09
— Anissa Azzoug (@AnissaAzzoug) 14 Juillet 2014

9h00 - "Le ministère de l'Intérieur est très mobilisé", déclare Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, interrogé par BFMTV.
Policiers, gendarmes et pompiers se tiennent sur place pour assurer le bon déroulement du défilé.

#Direct #14juillet2014 : @BCazeneuve à la rencontre des unités défilantes du ministère de l'Intérieur pic.twitter.com/Ev5fZWhBWe
— Ministère intérieur (@Place_Beauvau) 14 Juillet 2014

8h55 - Sur les Champs Elysées, ce sont les derniers préparatifs. "Avant la bataille", tweete notre journaliste Apolline de Malherbe.

Happy Bastille Day! #avantlabataille pic.twitter.com/rM4h2gJOhr
— Apolline De Malherbe (@apollineWakeUp) 14 Juillet 2014

8h50 - Google célèbre à sa façon la fête nationale française, "Bastille Day", comme l'appellent les anglophones, avec un doodle en tricot. Pourquoi pas...

|||L'ESSENTIEL

• Pour la première fois, 78 porte-drapeaux étrangers doivent défiler sur les Champs-Elysées

Ce 14 juillet marque le lancement des cérémonies du centenaire de la Grande guerre

•  François Hollande a annoncé dimanche soir le lancement de l'opération "Barkhane" au Sahel

M. R.