BFMTV

Faut-il maintenir la manifestation du 6 novembre?

Après l’essoufflement de la mobilisation d’hier (7ème journée de manifestation contre la réforme des retraites), bon nombre de manifestants doutent désormais de l’utilité de maintenir une huitième journée d’action le 6 novembre prochain.

Après l’essoufflement de la mobilisation d’hier (7ème journée de manifestation contre la réforme des retraites), bon nombre de manifestants doutent désormais de l’utilité de maintenir une huitième journée d’action le 6 novembre prochain. - -

Après la nette décrue, ce jeudi, de la mobilisation contre la réforme des retraites - deux fois moins de monde dans les cortèges par rapport au 19 octobre – une grande partie des manifestants doutent de l’utilité de maintenir la prochaine journée samedi 6 novembre. Qu’en pensez-vous ?

Il y avait quasiment deux fois moins de manifestants ce jeudi dans les cortèges que le 19 octobre dernier. Selon le ministère de l'Intérieur, c'est la plus faible participation depuis le début des mobilisations en juin dernier.

Hier, ils étaient 2 millions à descendre dans la rue, selon la CGT (contre 3,5 millions le 19 octobre) et 560 000 selon la police (contre 1,1 million le 19 octobre). Soit la moitié moins que la semaine dernière.
Si les manifestants présents hier (dans les 270 manifestations) se sont d’ores et déjà donné rendez vous le samedi 6 novembre pour une autre manifestation, le mouvement s'essouffle et les grèves diminuent. Il risque d’y avoir encore moins de monde dans la rue à cette date. Faut-il pour autant renoncer à cette journée de contestation, la huitième depuis la rentrée de septembre ? Témoignages…

« La colère n’est pas passée »

Nicole est favorable au maintien de cette journée. Organiser une manifestation un samedi est, selon elle, une très bonne idée pour fédérer le plus de monde possible, et notamment les familles. Elle-même sera dans la rue avec ses enfants et petits-enfants le 6 novembre : « Je pense que les gens ont encore des choses à dire. La colère n’est pas passée. Malgré que la loi soit votée, rien n’est fini. Ça ramènera plus de monde. Dans mon entourage, beaucoup de gens seront là parce que c’est des gens qui n’ont pas la possibilité de s’exprimer en semaine. »

« Ça n’avancera à rien »

Jacqueline, intermittente du spectacle, craint en revanche que cette huitième journée signe la mort de la mobilisation. Elle s’en explique sur RMC : « Si on est dans la rue samedi prochain, ça n’avancera à rien. On risque d’être moins nombreux, et ça risque de démoraliser tout le monde. Cette image qu’on donnerait d’être moins nombreux irait contre l’idée de la mobilisation. »

Qu’en pensez-vous ? Etes-vous pour ou contre le maintien de cette huitième journée de mobilisation contre la réforme des retraites ? Laissez vos réactions dans le forum ci-dessous…

bourdinandco - avec Amandine Dubiez