BFMTV

Les Français manquent-ils d'hygiène? 1 sur 3 ne se lave pas les mains après être allé aux toilettes

Une nouvelle étude de l'Ifop met en lumière les progrès réalisés depuis les années 1950 en terme de propreté en France. Elle souligne néanmoins que certaines règles d'hygiène ne sont pas respectées par tout le monde.

Le cliché selon lequel les Français auraient une hygiène douteuse serait-il fondé? Une étude de l'Ifop pour Diogène-France réalisée au cours du mois de février et publiée ce mercredi révèle que l'hygiène globale des Français s'est nettement améliorée depuis les années 1950, mais que certains Français ne respectent pas toutes les règles de propreté: notamment parmi les hommes, les personnes âgées et les personnes isolées.

Si l'étude révèle que 76% des Français ont pour habitude de se laver tous les jours, 24% ne le font pas de manière quotidienne. Se laver un jour sur deux, cela peut surprendre, mais la douche quotidienne n’est pas forcément conseillée par les dermatologues. Et récemment, certains médecins tentent même de lutter contre l'idée qu'il faut nécessairement prendre une douche par jour, et mettent en garde contre le lavage à outrance, soupçonné de dégrader la barrière cutanée.

Mais de manière générale, les Français ne sont pas tous très regardant sur l'hygiène de leurs mains au cours de la journée. 29% des Français reconnaissent ne pas se laver les mains systématiquement après être allés aux toilettes. 33% des Français ne se lavent pas systématiquement les mains avant de cuisiner, et près de 50% ne se les lavent pas avant de manger.

Pire encore, seuls 3 Français sur 10 se nettoient les mains avant de s'occuper d'un bébé (38%), après avoir pris les transports en commun (37%) ou encore après avoir été au contact d'un animal (30%). Et plus surprenant, nos concitoyens ne sont "que" 25% à se laver les mains après s'être mouchés.

Des pratiques très genrées

De manière générale, les chiffres révèlent des disparités importantes entre les genres. Sur l'hygiène globale, 81% des femmes procèdent à une toilette complète tous les jours, contre 71% des hommes. Si la quasi-totalité des femmes (94%) changent de sous-vêtements tous les jours, seuls 73% des hommes font de même. 

Une différence qui se retrouve aussi dans l'application des règles de base édictées par les pouvoirs publics en matière d'hygiène. À peine 68% des hommes se lavent les mains systématiquement après être allés aux toilettes, alors que les femmes sont 75% à le faire. Enfin, 31% des hommes se lavent les mains après avoir pris les transports en commun, contre 42% des femmes. 

La seule exception entre les hommes et les femmes concerne le lavage des cheveux. 35% des hommes disent se laver les cheveux tous les jours, alors que 8% des femmes se shampouinent quotidiennement, ce qui n'est d'ailleurs pas recommandé. Celles-ci se lavent plutôt les cheveux tous les deux jours, ou deux fois par semaine.

Chez les femmes, les pratiques ont considérablement évolué entre 1951 et 2020. Les résultats de l'enquête de 1951, réalisée par le magazine Elle, montrent qu'à l'époque, seule une femme sur deux (51%) se lavait quotidiennement, en raison d'un manque d'accès au confort sanitaire de base (eau chaude, accès à une douche, un bain, une salle de bain).

Une question de moyens

Les chiffres de cette étude rappellent par ailleurs que l'hygiène corporelle est étroitement liée à l'âge et à l'isolement social. Par exemple, les hommes âgés de 65 ans et plus sont 36% à se doucher quotidiennement, et les femmes ne sont 46%.

Ce sondage de l'Ifop souligne enfin que les Français sont désormais 88% à avoir accès à une douche dans leur résidence principale. Néanmoins, une étude réalisée par ce même institut révélait en mars 2019 que 3 millions de Français n'avaient toujours pas les moyens de conserver une hygiène correcte, n'ayant pas accès aux produits de première nécessité (savon, lessive, dentifrice, papier toilette).

Jeanne Bulant