BFMTV

"L'heure est aux actes": le fils de l'otage au Mali interpelle Macron

Le fils de Sophie Pétronin, cette humanitaire française enlevée par des islamistes en décembre 2016 à Gao, au Mali, s'est dit "ravi" de la détermination d'Emmanuel Macron. "Mais l'heure est aux actes", lui a-t-il rappelé ce lundi sur BFMTV.

Sa mère a été enlevée la veille de Noël dernier à Gao au Mali. Depuis Sébastien Chadaud-Pétronin se bat pour que sa mère soit libérée et se dit "rempli d'espoirs" depuis qu'Emmanuel Macron est à l'Élysée.

"On est ravis d'entendre autant de détermination, d'avoir affaire à un nouvel interlocuteur qui semble motivé, qui semble pragmatique, qui n'a peur de personne. Mais l'heure est aux actes", a toutefois souligné le fils de Sophie Pétronin.

Cette humanitaire a été enlevée par des islamistes il y a plus de six mois et une vidéo d'Al-Qaïda revendiquant le rapt a été diffusée ce samedi. "On la trouve très éprouvée, très fatiguée mais elle tient le coup", assure-t-il.

"Il faut la sortir de là, elle le mérite"

Pour autant, Sébastien Chadaud-Pétronin insiste sur l'urgence de lui porter rapidement secours.

"Elle est Française, c'est un être humain. Elle œuvrait pour sauver des enfants. C'est la moindre des choses qu'on puisse lui rendre, c'est de la sortir de là! Elle le mérite", a-t-il affirmé ce lundi matin sur BFMTV.

Les proches de Sophie Pétronin seront reçus en fin de matinée par Jean-Yves Le Drian au quai d'Orsay. "Je ne crois pas que ce soit le rendez-vous le plus important, on est vraiment dans l'attente d'un rendez-vous avec Monsieur Macron", a martelé le fils de l'otage.

Pierjean Poirot