BFMTV

"Il était déterminé à vivre, à se battre", confie le médecin de Johnny Hallyday

Le Dr David Khayat, médecin de Johnny Hallyday.

Le Dr David Khayat, médecin de Johnny Hallyday. - BFMTV

Johnny Hallyday a succombé à un cancer dans la nuit de mardi à mercredi. Cette maladie avait été diagnostiquée il y a 14 mois. Pas de quoi empêcher la star de monter sur scène en juin dernier.

Le "boss", le "taulier" et même "Dieu"... les fans ne manquent pas de superlatifs pour qualifier Johnny Hallyday. Carrière hors normes, shows spectaculaires, le rockeur était adulé et admiré. Au delà du musicien, c'est l'homme qui a marqué jusque dans son combat contre la maladie."J’ai rarement vu en 40 ans d’exercice de la cancérologie quelqu’un d’aussi fort, d’aussi puissant, d’aussi déterminé, confie David Khayat, le médecin qui a accompagné Johnny Hallyday ces derniers mois. Sa voix, c’est sa personnalité: elle montre cette puissance, cette radicalité."

"Il était déterminé à vivre, à se battre", insiste le spécialiste.

"Il est resté plein d'amour"

Il y a quatorze mois, Johnny Hallyday se voyait diagnostiquer un cancer des poumons. Le 9 mars dernier, le chanteur l'annonçait publiquement à ses fans sur son compte Twitter. il fait alors venir son ami à Los Angeles qui va devenir son médecin. Le début d'un long combat perdu dans la nuit de mardi à mercredi. "Jusqu’à la dernière minute, il est resté vigilant, plein d’humour et plein d’amour, raconte le Dr Khayat. Il nous faisait encore rigoler deux jours avant de partir."

Pour preuve de sa combativité et de sa volonté de vivre, le spécialiste en veut la chanson qu'il lui a interprété dans son lit. Le O sole mio, du répertoire lyrique. Le Dr Khayat détaille également les derniers mois de Johnny Hallyday qui voulait faire une tournée avec ses copains, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, pour les Vieille canailles. "Il voulait sa tournée, on s’est posé beaucoup de questions avec ses proches, confirme le praticien. Notre boulot à nous, c’est de faire en sorte que les malades vivent la vie qu’ils veulent vivre."

"Sa vie à lui n’avait de prix que s’il pouvait faire ce qu’il voulait, clairement, assure le Dr Khayat. Et ce qu’il voulait, c’était vivre avec sa famille, avec les gens qu’il aimait, faire sa tournée. On m’a en place un dispositif incroyable pour qu’il fasse toutes ses dates."

Son moteur? "Laeticia et ses filles"

Johnny Hallyday a ensuite demandé à se rendre à Saint-Barthélemy, là où il sera inhumé. "Il avait le sentiment que c’était l’endroit où il était vraiment heureux, on a fait en sorte qu’il puisse faire ça", poursuit le médecin qui rapporte alors la volonté du chanteur de sortir un nouvel album. Comment a-t-il pu réaliser ses derniers buts alors que la maladie le rongeait? Le public, répond Jacques Dutronc.

"Le moteur de tout ça, au fond de lui je l’ai bien compris, c’est cet amour incroyable qui l’unissait à Laeticia, ses filles, estime le spécialiste. C’est un homme entouré d’amour, il se battait pour l’amour, pour la vie, il se battait pour ses fans, pour sa musique mais avec une force invraisemblable."

J.C.