BFMTV

Harcèlement, agressions sexuelles, viols: une adresse mail pour favoriser les plaintes groupées

Des femmes se rassemblent lors d'une manifestation contre le harcèlement sexuel et les violences sexuelles, le 29 octobre 2017 à Paris.

Des femmes se rassemblent lors d'une manifestation contre le harcèlement sexuel et les violences sexuelles, le 29 octobre 2017 à Paris. - Bertrand Guay - AFP

L'économiste et ex-élue EELV Sandrine Rousseau a mis en place une adresse mail pour que les victimes d'un même harceleur sexuel puissent se retrouver, avant d'éventuellement déposer une plainte groupée.

"Suis-je seule?" Pour aider les victimes de harcèlement sexuel, d'agressions ou de viols à répondre à cette question, et leur permettre de se réunir en vue d'une plainte groupée, l'ex-élue EELV Sandrine Rousseau et son association "Parler" ont mis en place une adresse mail: suisjeseule@gmail.com. 

Assurant que les informations communiquées seront "tenues secrètes", l'association propose aux victimes de signaler leur agresseur et de remplir un court questionnaire. 

A partir de cinq signalements concernant la même personne (contre huit comme il avait d'abord été annoncé), l'association informera les victimes et "il leur sera proposé de se mettre en contact pour faciliter un éventuel dépôt de plainte groupé", peut-on lire dans un communiqué. 

Sandrine Rousseau, qui avait été en mai 2016 l'une des quatre élues écologistes à accuser publiquement Denis Beaupin de harcèlement et d'agressions sexuels, assure que les victimes restent libres de déposer plainte ou non. 

Liv Audigane