BFMTV

SNCF: les cheminots vont entamer un 8e jour de grève

Des manifestants ont bloqué la gare Montparnasse à Paris, mardi après-midi.

Des manifestants ont bloqué la gare Montparnasse à Paris, mardi après-midi. - -

Mardi, le taux de participation à la grève s'est maintenu à 14%, selon la SNCF. Les cheminots ont décidé de reconduire leur grève pour mercredi.

Les cheminots sont déterminés. Mardi, lors de leur 7e jour de grève, ils ont manifesté leur désaccord contre la réforme ferroviaire un peu partout en France, au premier jour de l'examen de la réforme ferrorivaire à l'Assemblée. Ils ont également décidé de reconduire leur grève pour mercredi.

> Grève et manifestations sur le terrain

Les assemblées générales de cheminots en grève ont reconduit pour 24 heures le mouvement lancé il y a une semaine par la CGT-Cheminots et SUD-Rail. Mardi, le taux de participation s'est maintenu à 14,1%, selon la direction de la SNCF. Elle a relevé "une décroissance" du mouvement "chez les conducteurs et contrôleurs", où le mouvement est le plus fortement suivi. 

Les manifestations sur le terrain se sont ajoutées à la grève et des cheminots ont brièvement bloqué des voies à la gare Montparnasse à Paris, et à l'entrée de Nîmes. A Lille, environ 300 personnes se sont rassemblées devant la gare Lille-Flandres avec des banderoles disant "Les Ch'timinots en colère". A Toulouse, ils étaient 300 à 400.

A Paris, les cheminots ont manifesté près de l'Assemblée pour faire pression sur les députés qui ont commencé en fin d'après-midi l'examen de la réforme.

> La réforme ferroviaire en débat à l'Assemblée

A l'ouverture des débats à l'Assemblée, le secrétaire d'État aux Transports Frédéric Cuvillier a appelé les députés à ne pas se lancer dans "une bataille parlementaire du rail" et à soutenir "un pacte national pour assurer financièrement la pérennité de ce qui est pour nous un modèle de service public".

Quant à Manuel Valls, il a confirmé la remise prochaine au Parlement d'un rapport consacré à la lourde dette du système ferroviaire, principalement portée par Réseau ferré de France (RFF). "Il faut conforter effectivement la SNCF et je souhaite que le Parlement soit pleinement informé des différentes solutions envisageables à moyen terme pour le traitement apporté à cette dette insupportable", a déclaré le Premier ministre à l'Assemblée en réponse à une question du député communiste André Chassaigne.

> Les prévisions pour demain

Selon la direction, les usagers verront une "très nette amélioration du trafic" mercredi. Sept TGV sur dix doivent rouler sur l'axe Est, deux sur trois sur les axes Nord et Atlantique, et quatre sur dix sur l'axe Sud-Est et province-province.

Sur les autres lignes, un train Intercités sur deux circulera en moyenne et six TER sur 10. En Ile-de-France, il est prévu un RER sur deux sur les lignes C et E. A Paris Nord, un train circulera toutes les 7 minutes sur la ligne B et un toutes les 10 minutes sur le RER D Nord. Le trafic reste normal sur le RER A.

A. K. avec AFP