BFMTV

Réforme des retraites: plusieurs actions syndicales prévues partout en France ce samedi

Une manifestation de soutien aux cheminots rassemblait 200 à 300 personnes ce jeudi 26 décembre à Paris. Photo AFP

Une manifestation de soutien aux cheminots rassemblait 200 à 300 personnes ce jeudi 26 décembre à Paris. Photo AFP - -

En Île-de-France comme ailleurs, de nombreuses mobilisations à l'appel des syndicats, notamment la CGT, vont se déployer durant la journée.

La CGT entend remplir sa promesse de début de semaine. Dans un communiqué du 23 décembre, la centrale de Montreuil annonçait que "le conflit" contre le projet de réforme des retraites du gouvernement se poursuivrait durant les vacances de Noël. Dans le privé comme dans le public. Ce samedi ne fera pas exception, une série de mobilisations étant prévue dans plusieurs villes françaises. Comme un tour de chauffe avant la mobilisation nationale prévue le 9 janvier. 

À Paris, un cortège doit s'élancer à partir de 13 heures depuis la gare du Nord pour se rendre à Châtelet. Plusieurs syndicats - dont la CGT - ouvriront la marche, qui emmènera les manifestants boulevard Magenta, place de la République, rue de Turbigo, rue du Renard puis rue de la Coutellerie. Le Parti communiste parisien appelle à se joindre à cette mobilisation. 

La CGT affirme aussi qu'elle sera aidée par des renforts venus de ses sections de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d'Oise. Comme l'a par ailleurs expliqué un secrétaire fédéral de SUD-Rail à France Info, la manifestation parisienne a été calibrée pour que puissent s'y joindre des gilets jaunes.

Rassemblement à Amiens avec Ruffin

D'autres grévistes et manifestants se lèveront plus tôt. Ce sera le cas à Argentan, dans l'Orne, rapporte Ouest-France. Dès 9 heures du matin, les syndicalistes appellent à participer à des opérations de tractage dans trois centres commerciaux, le centre-ville et l'hôpital. Toujours en Normandie, à Rouen (Seine-Maritime), rendez-vous a été donné à 14h30 à l'hôtel de ville. 

En Bretagne, Carhaix (Finistère) et Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) sont d'autres foyers prévus. Le Télégramme affirme que dans la première, c'est à 11 heures que sont censés se retrouver les manifestants, devant la Maison des syndicats. À Saint-Brieuc, c'est sur le parvis de la gare que se situe le point de ralliement, à l'instar de Rennes, où aura lieu juste avant un débat - à partir de 9 heures - avec des cheminots grévistes, explique France Bleu.

C'est principalement à Douai et Aulnoye-Aymeries qu'auront lieu les actions dans le Nord dans la matinée. Ailleurs dans les Hauts-de-France, Amiens sera le théâtre d'un rassemblement à partir de 14 heures selon France 3. Une assemblée générale sont prévus avec les cheminots en présence du député La France insoumise de la Somme, François Ruffin. 

Télescopage avec les gilets jaunes à Nancy

Dans le Grand Est, la capitale de Meurthe-et-Moselle, Nancy, verra converger grévistes et opposants à la réforme vers la place de la République, dans le centre-ville, à 13h30 d'après L'Est Républicain. L'appel des syndicats a fait écho à celui des gilets jaunes, d'où le choix des forces de l'ordre de cadenasser le quartier et de bloquer l'accès à certaines artères. Strasbourg et Metz accueilleront également des rassemblements. 

Toujours à l'est de la France, la Bourgogne-France-Comté sera également le théâtre d'actions contestant le gouvernement. À Nevers, dans la Nièvre, les manifestants ont rendez-vous à 10h30 pour défiler jusqu'à la préfecture, place de la Résistance, annonce Le journal du Centre. À Belfort aussi, un rassemblement est prévu à 10 heures devant la préfecture du Territoire de Belfort, prévient la CGT elle-même.

Zones d'interdiction à Lyon

Plus au sud, en Auvergne-Rhône-Alpes, les villes de Grenoble, Annecy et Lyon verront défiler des grévistes. Dans un communiqué, la CGT Isère appelle à un rassemblement "sur le parvis de la gare SNCF de Grenoble à 14 heures". Le Progrès indique qu'à Lyon et Givors, des périmètres d'interdiction ont été mis en place par le préfet du Rhône. Trois d'entre eux se situent dans la capitale des Gaules et courent de 8 heures à 22 heures. 

En région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, c'est à Nice que se réuniront des manifestants à partir de 14 heures aux jardins Albert Ier. Ils défileront sur la promenade des Anglais et finiront près du port, annonce le section FSU des Alpes-Maritimes. À Marseille également, sur le Vieux Port, les opposants à la réforme des retraites pourront se retrouver à 14 heures. 

Jules Pecnard