BFMTV

Gilets jaunes: Eric Drouet présenté au procureur ce dimanche

-

- - -

Eric Drouet est soupçonné d'organisation illicite d'une manifestation sur la voie publique, de dégradations et de "port d'arme prohibé".

Interpellé samedi après-midi en marge d'une nouvelle manifestation des gilets jaunes, Eric Drouet, l'une des principales figures du mouvement, sera jugé ultérieurement et le parquet demande qu'il soit interdit de se présenter d'ici là dans la capitale.

Il doit être présenté dimanche matin à un magistrat du parquet de Paris qui "va lui notifier une date de convocation devant le tribunal correctionnel et demander son placement sous contrôle judiciaire d'ici cette audience", explique une source judiciaire. 

Il sera jugé pour "port d'arme prohibé de catégorie D", après avoir été retrouvé porteur d'une sorte de matraque, et pour "participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations". Le parquet de Paris va demander aux juges des libertés et de la détention que son contrôle judiciaire comprenne l'interdiction de détenir une arme et de se présenter à Paris.

A l'initiative de la manifestation samedi

Ce chauffeur routier de 33 ans a été placé en garde à vue samedi, soupçonné d'organisation illicite d'une manifestation sur la voie publique, de participation à un groupement forcé en vue de violences et de dégradations et de "port d'arme prohibé".

Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur, annonçait samedi soir qu'Eric Drouet était en possession d'une matraque lors de son arrestation. Un propos aussitôt démenti par l'avocat du gilet jaune qui assure qu'il s'agit uniquement "d'un bout de bois". Eric Drouet aurait ainsi expliqué aux enquêteurs qu'il tenait ce bout de bois de son père, lui aussi chauffeur routier, et qu'il s'en servait lorsqu'il se sentait en danger. 

Eric Drouet est l'une des principales voix qui pèsent dans la contestation. Créée mi-octobre, sa page Facebook appelant au "blocage national contre la hausse des carburants est suivie par des dizaines de milliers de personnes. C'est lui qui avait appelé les gilets jaunes à manifester à Versailles samedi, avant de lancer finalement un appel, le matin même, à se rassembler à Montmartre. 

"M. Drouet a appelé à cette manifestation, il a donné un certain nombre de lieux de rendez-vous sur les réseaux sociaux, et il était présent à ces rendez-vous. Donc c’est un organisateur. Et c’est un délit d’organiser une manifestation non déclarée, il faut le rappeler. [...]", a réagi Laurent Nuñez, au micro de BFMTV. "Il a été interpellé de ce chef. Et par ailleurs il se trouve qu’il a été trouvé porteur d’une matraque, et qu’un autre grief a été retenu qui est celui de participation à un groupement violent", a-t-il précisé.

Le gilet jaune est déjà visé par une enquête préliminaire pour "provocation à la commission d'un crime ou d'un délit" après qu'il a appelé les gilets jaunes à entrer dans l'Elysée, dans une interview sur BFMTV. 

Cy.C avec Mélanie Vecchio