BFMTV

Rythmes scolaires: de nouveaux changements à la rentrée

Des enfants dans une école primaire parisienne, en octobre 2014.

Des enfants dans une école primaire parisienne, en octobre 2014. - Thomas Samson - AFP

De nouveaux changements sont à prévoir dès la rentrée prochaine pour les emplois du temps scolaires. La cause? Des ajustements, selon les communes, dans l'application de la réforme des rythmes scolaires.

Un an après sa généralisation, à la rentrée 2014, la réforme des rythmes scolaires va connaître de nouveaux ajustements. Dès la rentrée prochaine, des changements d'horaires et d'activités périscolaires seront à nouveau à prévoir dans certains établissements scolaires, rapporte Le Parisien, ce lundi.

Inégalités entre les communes

Ainsi, 6% des organisations du temps scolaire seront amenés à changer de façon importante en septembre prochain, selon les chiffres du ministère de l'Education nationale publiés dans son bilan d'étape, qui vient d'être diffusé. Résultat:des élèves et des parents déboussolés. Ces nouveaux changements peuvent s'expliquer par le fait que les collectivités territoriales sont en train d'achever leurs projets éducatifs territoriaux (PEDT), des plans de partenariats entre élus, écoles et associations pour définir les activités périscolaires.

Ces projets sont désormais obligatoires pour pouvoir obtenir une aide financière de l'Etat pour ces fameuses activités, ce qui explique la nouvelle effervescence autour des emplois du temps. Parmi ces PEDT, 77% proposent des activités artistiques ou culturelles aux enfants. Mais force est de constater que les communes ne sont pas égales face aux moyens alloués à ces ateliers périscolaires. Ainsi, selon le ministère de l'Education nationale, la moitié des villes demandent désormais une participation financière des familles pour les activités. 

Côté horaires, seuls 2,3% des élèves auront classe le samedi matin dès le mois de septembre, contre 5,5 à la rentrée 2014, et plusieurs établissements vont à nouveau modifier la répartition des cours et des ateliers dans la semaine. Toutefois, ces changements devraient être mineurs, selon le ministère.

Des études d'impact à venir

Le ministère de l'Education nationale a fait savoir ce lundi que deux études seront lancées à la rentrée 2015 pour évaluer l'impact de la réforme des rythmes scolaires sur les apprentissages et les résultats des élèves.

Ces deux études, qui porteront sur la période 2015-2017, sont destinées "à déterminer les effets des modes d'organisation des rythmes scolaires sur les apprentissages". La première portera sur un panel des élèves entrés au CP en 2011 (15.000 élèves sur près de 4.000 écoles) "en intégrant des évaluations cognitives en français et en mathématiques en fin de CM2 et un questionnaire adressé aux familles, aux maîtres, aux élèves portant sur les manières d'apprendre ou de faire classe".

Une deuxième étude, "sur un échantillon de 5.000 élèves répartis sur cinq villes ou territoires", devra déterminer "si la différence d'organisation dans les rythmes a eu un impact sur les apprentissages", précise le bilan d'étape de la réforme. La question de la fatigue de l'enfant fera également l'objet d'une "recherche" à partir de l'année scolaire 2015-2016.

A.S.