BFMTV

Polémique sur le coût de la rentrée scolaire

Le coût de la rentrée scolaire, tel qu'il est calculé par l'association Famille de France, fait polémique.

Le coût de la rentrée scolaire, tel qu'il est calculé par l'association Famille de France, fait polémique. - -

Alors que ce mardi, l’association Familles de France doit, comme tous les ans, présenter son "coût moyen de la rentrée scolaire", une autre association (l’Union des familles en Europe) remet en doute la fiabilité de cet indicateur.

Alors que ce mardi, l’association Familles de France doit, comme tous les ans, présenter son "coût moyen de la rentrée scolaire", une autre association (l’Union des familles en Europe) remet en doute la fiabilité de cet indicateur.

Selon elle la méthode de calcul est approximative et induit les familles en erreur. L'union des familles en Europe prend l'exemple des chiffres publiés l'an passé par Famille de France : alors que l’association avait pointé une baisse de 23% des prix des fournitures scolaires, la confédération syndicale des familles avait quant à elle constaté une baisse de 12%, tandis que l’INSEE indiquait une réduction de 2 à 3%.

L'union des familles en Europe réclame donc que ce soit l'INSEE qui, dorénavant, publie le coût de la rentrée scolaire.

Cette remise en question est d’autant plus dérangeante que cette année, le gouvernement, en s’appuyant sur les chiffres de Famille de France, a décidé de ne pas revaloriser l’allocation de rentrée scolaire.

Union des familles : « Une explication politique »

Dominique Marcilaci, membre fondatrice de l'Union des familles en Europe, trouve une explication politique à un tel écart de coût. Sur RMC ce mardi, elle a ainsi déclaré : « L’association de gauche [la confédération syndicale des familles] trouve une baisse très modérée, voire une augmentation tandis que l’association de droite [Familles de France] trouve une baisse spectaculaire et cela correspond précisément aux négociations qu’elle dit avoir avec le ministre de l’Education nationale. C’est un peu bizarre. Le problème, c’est que si l’on dit que la rentrée scolaire coûte de moins en moins cher, on ne réévalue pas l’allocation de rentrée scolaire. Eventuellement, un jour, on la diminuera. »

« Quand l’INSEE comparera la même chose que nous, nous aurons les bons résultats »

Christiane Terry, déléguée générale de Familles de France, revient pour RMC, sur les modalités de calcul de ce coût de la rentrée : « Nous avons des bénévoles qui vont tous les ans relever les prix qui sont en magasin. Ils ont pour mission de choisir un bon rapport qualité-prix. Quand l’INSEE comparera la même chose que nous, nous aurons les bons résultats. Moi, j’ai une référence de 46 produits et je ne connais pas les produits que l’INSEE évalue »

Christophe Bordet