BFMTV

En déplacement officiel, Brigitte Macron s'engage contre le harcèlement scolaire

La Première dame s'est rendue dans un lycée de Dijon pour parler de lutte contre le harcèlement scolaire. Elle a affirmé avoir reçu plusieurs lettres "totalement déchirantes" de certains élèves.

Brigitte Macron s’engage. Pour son deuxième déplacement officiel, la Première dame s’est rendue ce lundi au lycée Carnot de Dijon afin de parler d'un sujet qui lui tient particulièrement à coeur: la lutte contre le harcèlement scolaire.

Accompagnée du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, celle qui souhaite venir en aide aux personnes vulnérables a assisté à des scènes de théâtre interactives impliquant les élèves, le théâtre étant utilisé comme outil de prévention dans certains établissements scolaires.

"On a fait des questionnaires anonymes. 80% quasiment des élèves qui ont répondu avaient été harcelés d’une manière ou d’une autre. Et maintenant, il y a une continuité. Ca se perpétue avec les réseaux. Avant, ça se terminait à 17 heures. Maintenant, il n’y a pas de fin. C’est à longueur de nuit. Ils changent d’établissement et ça continue", a déclaré la Première dame.

"Il faut leur dire qu'on est là"

Estimant que "parfois, les professeurs ne sont pas les bons relais avec les élèves", Brigitte Macron a indiqué avoir "certains ados qui lui écrivent parce qu'ils savent qu'(elle) a été prof". "Et je vous garantis que leurs lettres sont totalement déchirantes. On ne peut pas rester comme ça, à côté d’eux. Il faut leur dire qu’on est là", a-t-elle lâché.

Et de poursuivre en expliquant que "parfois, il y a un effet boule de neige et ça c’est très compliqué". "C’est tous les jours la journée de la femme, c’est tous les jours la journée du harcèlement", a également affirmé Brigitte Macron.

P.L