BFMTV

Education nationale: depuis la rentrée, plus de 26.000 heures de cours n'ont pas été assurées

Le taux de professeurs absents non remplacés augmente depuis dix ans.

Le taux de professeurs absents non remplacés augmente depuis dix ans. - Hiéronymus Pagano - Flickr

L’association de parents d’élèves FCPE a comptabilisé le nombre d'heures de cours perdues depuis la rentrée à cause du non-remplacement des enseignants absents.

Plus de 26.000 heures de cours n’ont pas été assurées depuis la rentrée, selon les données recueillies par la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), révélées par Le Figaro ce mardi. Le constat inquiète la FCPE, d’autant que ce chiffre est légèrement supérieur à celui récolté à la même époque en 2016 et qu’il s’aggrave depuis dix ans, assure Raymond Artis, le président de la fédération.

Pour tenir les comptes, la FCPE a mis en place la plateforme internet Ouyapacours, qui permet aux élèves et à leurs parents d’indiquer les heures "perdues" en raison de l’absence d’un professeur non remplacé. "Il n’est pas acceptable que tant de cours ne soient pas assurés de la maternelle à la terminale", est-il inscrit sur la page.

Seulement 5 à 20% des absences remplacées

Les remplacements longs (congé maternité, arrêt maladie) ne sont pas problématiques, l’enjeu réside davantage dans les remplacements de moins de quinze jours dans les collèges et lycées, détaille Le Figaro. Seules 38% des absences courtes sont remplacées, avance le ministère de l’Education nationale. Un taux en réalité bien moindre, selon la Cour des comptes, qui l’estime entre 5 et 20 %.

En vertu d’un arrêt du Conseil d'Etat rendu le 27 janvier 1988, l’Education nationale a pourtant "l’obligation légale d'assurer l'enseignement de toutes les matières obligatoires inscrites aux programmes d'enseignement". En 2017, l'Etat a été condamné par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, dans le Val-d’Oise, pour n’avoir pas remplacé les professeurs absents et pénalisé les élèves.

A.L.