BFMTV

"Dropped": après les critiques de familles, les corps des victimes reviennent en France dimanche

Des enquêteurs français se sont rendus sur les lieux du crash, à La Rioja en Argentine

Des enquêteurs français se sont rendus sur les lieux du crash, à La Rioja en Argentine - Juan Mabromata - AFP

Vendredi sur BFMTV, le frère de Florence Arthaud, lui-même ancien pilote d'hélicoptère, a mis en cause les conditions de tournage de "Dropped". La boite de production s'est elle défendue.

Les cercueils de Florence Arthaud, Camille Muffat, Alexis Vastine et cinq membres de l'équipe de tournage de "Dropped", morts dans un accident d'hélicoptères en Argentine, devaient quitter samedi Buenos Aires pour la France, près de deux semaines après le dramatique accident. L'atterrissage est prévu vers 11h, dimanche à Paris.

Le 9 mars, le tournage de l'émission de téléréalité "Dropped", prévue pour être diffusée par TF1, a tourné au drame: deux hélicoptères se sont percutés en vol peu après leur décollage du village de Villa Castelli, dans la province de La Rioja (nord-ouest de l'Argentine), puis se sont écrasés dans un champ.

Parmi les débris calcinés des deux hélicoptères, aucun survivant. Les deux pilotes argentins et les huit passagers français, dont trois vedettes du sport, sont morts sur le coup, avant que les aéronefs ne prennent feu.

La mère d'une victime sur place

Vendredi à Buenos Aires, une mère s'est recueillie devant le cercueil d'une des victimes. Il s'agissait de la mère de la journaliste Lucie Mei-Dalby, mère de deux enfants, qui travaillait pour la maison de production ALP depuis plusieurs années.

Sur BFMTV elle expliquait avant son départ pour l'Argentine: "Tout le monde a le droit à la vérité. Des familles des sportifs à celles de l'équipe technique, c'est nécessaire. C'était des jeunes gens, il y a neuf orphelins dans cette histoire. (...) J'ai envie d'être à la hauteur du drame".

Les enquêteurs toujours sur place

Lundi, malgré leur détérioration, le juge chargé de l'enquête Daniel Herrera a annoncé que les dix corps avaient pu être identifiés. Depuis, cinq jours de démarches administratives ont été nécessaires pour obtenir les autorisations de rapatriement.

Quatre experts français de l'aviation civile et cinq gendarmes, deux enquêteurs et trois légistes, se sont rendus en Argentine pour participer aux investigations, car une enquête a été ouverte en France, comme c'est l'habitude quand des Français meurent à l'étranger.

Les accusations du frère de Florence Arthaud

Sur BFMTV, le frère de Florence Arthaud, lui-même ancien pilote d'hélicoptère, a mis en cause les conditions de tournage de "Dropped".

"On est dans une chasse à l'image. On a complètement zappé les règles de sécurité. On a pourtant des pilotes qui ont plus de 10.000 heures de vol, qui sont des pilotes chevronnés, mais qui commettent cette imprudence", a dit Hubert Arthaud.

Interrogé sur ces propos, le directeur des programmes de ALP, Julien Magne, a assuré avoir vu les deux pilotes "répéter ensemble" moins de deux heures avant l'accident.

S.A. avec AFP