BFMTV

Des centaines de gilets jaunes à la frontière franco-espagnole

Gilets jaunes et indépendantistes catalans à la frontière franco-espagnole, sur l'autoroute A9, le 22 décembre 2018.

Gilets jaunes et indépendantistes catalans à la frontière franco-espagnole, sur l'autoroute A9, le 22 décembre 2018. - Raymond Roig - AFP

Des dizaines de séparatistes catalans se sont joints aux manifestants français, arborant eux aussi des gilets jaunes.

"Le roi Macron donne des miettes aux gueux", "Le mépris ça suffit", pouvait-on lire sur leurs banderoles. Plus de 300 gilets jaunes bloquent depuis samedi matin une bretelle d'autoroute au niveau du Boulou (Pyrénées-Orientales), près de la frontière espagnole, refusant de baisser les bras plus d'un mois après le début de leur mobilisation.

Rassemblés depuis le début de la matinée, ils sont encadrés par un cordon de gendarmes qui les empêchent d'accéder au péage du Boulou. Un sévère ralentissement était visible à ce niveau, mais des poids lourds continuent de passer de l'Espagne vers la France.

Les séparatistes catalans se joignent le mouvement

En milieu de matinée, des dizaines de militants séparatistes catalans, vêtus eux aussi de gilets jaunes et brandissant le drapeau indépendantiste, se sont joints aux manifestants français. Ils avaient bloqué vendredi quelques axes routiers entre les Pyrénées-Orientales et la Catalogne.

Ce type de blocage des routes avait déjà été organisé il y a un an par les Comités de défense de la République (CDR) -militants séparatistes radicaux- pour protester contre les violences policières et la répression entamée le 1er octobre 2017 lors du référendum pour l'indépendance de la Catalogne.

Une minute de silence a été observée en hommage à un conducteur tué dans la nuit à l'entrée de l'autoroute Perpignan-sud.

A Paris, 800 personnes participaient au rassemblement à midi. Ils marchent pour le moment dans le IXème arrondissement de la capitale.

Sa. V avec AFP