BFMTV
Société

De plus en plus de femmes donnent naissance après 40 ans en France et dans les pays riches

Une femme enceinte (PHOTO D'ILLUSTRATION).

Une femme enceinte (PHOTO D'ILLUSTRATION). - iStock - vadimguzhva

INFOGRAPHIE - Les maternités tardives concernent les femmes donnant naissance après 40 ans. Selon un rapport de l'Institut national d'études démographiques (Ined), l'ensemble des pays riches est concerné par le phénomène.

Alors que la natalité baisse de manière générale en France, le nombre de femmes quadragénaires donnant naissance augmente d'année en année, même si elles restent tout de même largement minoritaires. 

Dans l'hexagone, les maternités tardives avaient atteint un niveau historiquement bas dans les années 1980. Elles étaient pourtant "fréquentes jusqu’au milieu du XXe siècle", indiquent les démographes Éva Beaujouan et Tomáš Sobotka dans leur étude pour l'Ined :

"Les familles nombreuses étaient courantes, et beaucoup de femmes continuaient d’avoir des enfants jusqu’à ce qu’elles ne puissent plus concevoir. La diminution de la taille des familles (...), la diffusion de la contraception moderne (....), a beaucoup contribué au déclin des maternités tardives dans les années 1960-1970".

En 1981, seulement 0,86% des naissances concernaient des femmes de 40 ans et plus.

Infographie sur les maternités tardives en France.
Infographie sur les maternités tardives en France. © Infographie BFMTV.

L'évolution ne concerne pas seulement la France, donc, mais l'ensemble des pays riches.

En Europe, ce sont les pays du sud qui sont les plus concernés: l'Italie, l'Espagne et le Portugal. Le reste du vieux continent (nord, ouest, est) se trouve dans la même situation mais à une moindre mesure que les pays latins.

Infographie sur les maternités tardives en Europe.
Infographie sur les maternités tardives en Europe. © Infographie BFMTV

Des observations similaires en Russie, au Japon, aux États-Unis...

Au-delà de l'Europe, les pays riches du monde entier sont concernés par une hausse des maternités tardives. Plusieurs causes expliquent ce phénomène selon les démographes de l'Ined : 

"Il résulte d’une combinaison de facteurs comme l’allongement des études, l’évolution du statut des femmes, les changements de la vie de couple (mise en union tardive, ruptures d’union plus fréquentes, remises en couple pour former une seconde union plus tard dans la vie), l’incertitude économique croissante chez les jeunes adultes..."

maternité monde.png
maternité monde.png © -

L’image de la parentalité tardive a aussi changé, "elle est devenue plus visible et mieux acceptée", assure l'étude. Enfin, la démocratisation de la fécondation in vitro (FIV) peut également être à l'origine du phénomène, malgré quelques problèmes dans certains pays: coût élevé et législation plus dure sur le sujet notamment.

La parentalité tardive a ses avantages

La maternité tardive est parfois critiquée car elle comporte des risques plus élevés pour la santé de la mère et de l’enfant. Cependant, l'étude y voit également des aspects positifs: "les parents âgés peuvent offrir un niveau de vie supérieur et une stabilité familiale accrue à leurs enfants, améliorant ainsi leurs chances dans la vie."

En plus des mères quadragénaires, on remarque également une forte augmentation des naissances à plus de 50 ans. En 20 ans, elles ont été multipliées par cinq aux Etats-Unis et par quatre en Europe, même si il s'agit au total de quelques centaines de naissances par année seulement. 

Louis Tanca