BFMTV

Coronavirus: pour l'ancien directeur général de la Santé, "nous sommes dans la pire semaine" 

D'après William Dab, la France se trouve dans "la pire semaine" depuis le début de l'épidémie, avec le nombre de cas qui double tous les quatre jours.

"Il faut bien réaliser qu'actuellement, nous sommes dans la pire semaine." Interrogé sur BFMTV lundi soir, William Dab, médecin et ancien directeur général de la Santé, faisait le point sur la situation de la pandémie de coronavirus en France. D'après lui, cette semaine est "la pire" jusqu'à maintenant, même si "nous sommes loin du pic" de l'épidémie.

"La mortalité et le nombre de cas doublent tous les quatre jours actuellement", a-t-il expliqué. "Concrètement, ça veut dire 55.000 cas diagnostiqués dans une semaine et vraisemblablement 2000 décès."

Pour ce spécialiste, il est encore trop tôt pour que les mesures de confinement fassent ressentir leurs effets. "Il y a donc cet effet ciseaux avec cette épidémie qui reste quasiment exponentielle et les mesures de confinement qui n'ont pas encore pleinement donné leurs effets", affirme-t-il. 

Au moins quatre semaines

"J'ai dit tout de suite que quinze jours ne seraient pas suffisants, il me semble évident que deux semaines supplémentaires seront inévitables", a assuré William Dab.

Alors faut-il tabler sur quatre semaines, cinq ou même six? "Ecoutons le conseil scientifique, il y a des compétences très fortes en son sein", préconise le médecin. "Mais c'est minimum quatre semaines", conclut-il. 

Camille Sarazin