BFMTV

Coronavirus: 860 morts et 19.856 cas désormais confirmés en France

Le ministre de la Santé a annoncé la mort de 186 personnes supplémentaires ce lundi soir, et 3167 cas de coronavirus de plus en seulement 24 heures.

860 personnes sont mortes et 19.856 cas de contamination au coronavirus sont désormais confirmés sur le sol français, a fait savoir ce lundi soir le ministre de la Santé Olivier Véran lors de sa conférence de presse quotidienne. Cela représente 186 nouveaux morts en 24 heures, et 3167 malades de plus que dimanche soir.

"La situation est difficile", a-t-il reconnu, "mais nous ne perdons pas espoir".
  • 2082 personnes dans un état grave

Dans le détail, 8675 personnes sont hospitalisées ce lundi en France, soit 1435 de plus en l'espace de 24 heures. 2082 sont hospitalisées en réanimation dans un état grave, et 7432 sont guéries et sorties de l'hôpital.`La barre des 1000 cas a été atteinte et même dépassée dans la région des Hauts-de-France.

  • Deux nouveaux médecins morts dans l'Est

Lors de son point quotidien, Olivier Véran a rendu hommage aux "deux nouveaux médecins" morts du coronavirus ce week-end dans l'Est de la France, ainsi qu'au médecin généraliste et au médecin gynécologue "qui ont trouvé la mort en faisant leur métier, parce qu'ils étaient médecins". 

Après la mort de cinq médecins en France, le ministre a annoncé que "pour tous ces soignants qui tombent malades, le coronavirus sera reconnu comme maladie professionnelle: il n'y aura aucun débat là-dessus".

  • 20 millions de masques livrés cette semaine

Le ministre de la Santé a annoncé que "20 millions de masques chirurgicaux et FFP2 seront livrés cette semaine aux hôpitaux et aux Ehpad de toute la France, en privilégiant toujours les zones de circulation active du virus", ajoutant qu'une nouvelle livraison de 20.000 masques était prévue et destinée aux soignants de ville. Celle-ci sera "effective au plus tard en début de semaine prochaine", a-t-il ajouté.

De même, il a indiqué que grâce aux travaux en cours, deux sortes de tests fondamentaux pour identifier les malades du coronavirus "plus rapides, plus simples, évitant de passer par de grosses structures" allaient être disponibles, "nous espérons dans les prochaines semaines". Il s'agit de sérologies qui permettent, par simple prise de sang, de savoir si le patient a ou non contracté la maladie.

  • La chloroquine pas recommandée par les autorités sanitaires

Le Haut conseil de santé publique a recommandé de ne pas utiliser l'antipaludique chloroquine, sauf pour des formes graves et sous surveillance médicale stricte, a également affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran lundi soir lors de son point presse.

Jeanne Bulant