BFMTV

Climat tendu à Lille après une agression homophobe dans un bar

La façade du Vice & Versa, bar gay lillois situé dans le Vieux-Lille où a eu lieu une agression mercredi.

La façade du Vice & Versa, bar gay lillois situé dans le Vieux-Lille où a eu lieu une agression mercredi. - -

Après une violente agression dans un bar gay mercredi soir, le gérant de l'établissement a témoigné de sa "peur" et la préfecture a annoncé un renforcement policier dans le centre-ville.

Pour le propriétaire du Vice & Versa, le climat a changé. Sur Canal Plus jeudi, le propriétaire de ce bar gay lillois, victime la veille d'une agression, a pointé "l'insécurité" qui règne à Lille depuis l'ouverture du débat sur le mariage homosexuel.

En 14 ans, a indiqué Yohan Jerczynski, "il n'y avait jamais eu de violence" dans le bar, situé dans le cossu Vieux-Lille. Jusqu'à mercredi soir.

Vers 22 heures ce soir-là, des "personnes rasées et tatouées" sont entrées dans le bar en lançant des "insultes homophobes", a indiqué le propriétaire des lieux. Puis ils ont saccagé l'établissement et blessé trois employés: le gérant, son associé et un serveur.

"En entrant, ils m'ont dit: 'toi le pédé, si t'as des couilles, regarde-moi dans les yeux'. Je les ai regardés dans les yeux. Du coup, là, c'est parti en bagarre", a-t-il témoigné.

Le procureur promet des "réquisitions sévères"

Les quatre agresseurs présumés, âgés de 18, 24, 25 et 50 ans, ont été rapidement interpellés à proximité du bar, puis placés en garde à vue. Là, ils ont revendiqué leur appartenance à une mouvance extrémiste.

Ils devraient être déférés dans la journée de vendredi au parquet de Lille. Le procureur de la République à Lille, Frédéric Fèvre, a déjà averti que les réquisitions du parquet allaient "être sévères": "des propos homophobes ont été tenus, il s'agit de faits très graves qui méritent une réponse rapide et empreinte de fermeté", a-t-il indiqué.

Renforcement policier

De son côté, le préfet du Nord Dominique Bur a annoncé avoir demandé le renforcement de la présence policière dans ce quartier chic, prisé de la communauté homosexuelle lilloise, "de jour comme de nuit".

Il a également invité "les responsables des débits de boissons et des établissements recevant du public à solliciter le concours des policiers en cas de besoin", et appelé "au sens civique de chacun pour garantir la libre expression".

Le gérant du Vice & Versa a avoué que "maintenant dominait la peur", et son serveur, blessé au nez mercredi soir, a de son côté indiqué éprouver la "peur des représailles". D'autant que cette agression ne l'étonne pas, "quand des personnes publiques appellent à la haine et au sang", a-t-il déploré.


A LIRE AUSSI:

>> Lille: 4 hommes en garde à vue après une agression dans un bar gay
>> Bordeaux: agression dans un bar gay, deux blessés

>> Trois fois plus d'actes homophobes signalés en 2013