BFMTV

Lille: 4 hommes en garde à vue après une agression contre un bar gay

-

- - -

Un bar gay du centre de Lille a été visé par une agression homophobe mercredi soir. Quatre hommes, se revendiquant d'un mouvement extrémiste, ont été placés en garde à vue.

Trois employés d'un bar gay du centre de Lille ont été légèrement blessés, mercredi soir, lors d'une agression par quatre hommes qui ont ensuite été interpellés, a indiqué le propriétaire de l'établissement.

Vers 22 heures, "quatre individus (...) crâne rasé, tatoués" sont arrivés devant le bar et ont tenté de pénétrer dans l'établissement, raconte Yohan J., le propriétaire, qui dit avoir été insulté en raison de son homosexualité.

Devant le refus du gérant de "baisser les yeux", les quatre individus "ont pris le mobilier" installé en terrasse et "l'ont jeté dans la vitrine, selon le propriétaire.

Mouvement extrémiste

"J'ai pris une chaise en pleine tête", explique-t-il. Son visage portait des hématomes en fin de soirée, tandis que des éclats étaient visibles sur les vitres du bar. Selon le gérant, son associé et un serveur ont également été blessés, notamment au nez.

Arrivée sur place après une dizaine de minutes, la police a rapidement repéré les quatre agresseurs présumés dans les rues voisines, le gérant du bar les ayant reconnus. Ils ont été ensuite interpellés et placés en garde à vue. Agés de 18, 24, 25 et 50 ans, ceux-ci ont revendiqué leur appartenance à un mouvement extrémiste, a précisé le parquet.

Ils sont poursuivis pour "dégradations volontaires en réunion" et "violences volontaires sur personnes en raison de leur orientation sexuelle", et devraient être déférés dans la journée de vendredi.

"Tension" autour du mariage pour tous

D'après le gérant de l'établissement, l'agression était liée à la "tension" entourant le débat sur le mariage homosexuel. Plusieurs manifestations avaient été organisées mercredi à Lille contre le "mariage pour tous".

Jeudi matin, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a condamné "avec la plus grande fermeté" une agression "homophobe".

"Quatre individus, appartenant manifestement à la mouvance d'extrême droite, sont entrés dans un bar avec la volonté de s'en prendre à la clientèle composée en majorité de personnes homosexuelles", a déclaré le ministère dans un communiqué.


A LIRE AUSSI:

>> Mariage homo: nouvelle manif des antis vers l'Assemblée

>> Trois fois plus d'actes homophobes signalés début 2013

>> Agressés à Paris: "c'est le visage de l'homophobie"

A.S. et M. T. avec Valériane Porcher