BFMTV

Christophe Castaner demande la dissolution de 4 associations "légitimant le jihad armé"

Christophe Castaner

Christophe Castaner - Ludovic MARIN / AFP

Le ministère de l'Intérieur demande la dissolution de quatre associations estimant qu'elles prônent le jihad armé auprès de ses adhérents.

Le gouvernement demande la dissolution de quatre associations qui prônent "sans modération d’aucune sorte", le jihad armé auprès de ses adhérents par les prêches dispensés et par les écrits mis à la disposition des fidèles et des internautes.

Les associations visées sont "Centre Zahra France", "Fédération Chiite de France", "Parti Anti Sioniste" et "France Marianne Télé". En octobre dernier, le préfet du Nord avait déjà ordonné la fermeture du lieu de culte "Centre Zahra" estimant que cette association cultuelle musulmane de contribuer à "la diffusion de l'islam radical chiite à l'échelle européenne".

"Ces justifications du djihad armé, sans modération d’aucune sorte, s’accompagnent d’un endoctrinement de la jeunesse du 'Centre Zahra' dans la perspective de la guerre sainte et d’une apologie constante, notamment via Internet, des actions d’organisations telles que le Hamas, le Djihad islamique palestinien et la branche armée du Hezbollah, toutes inscrites sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne", écrit le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

"Centre Zahra France" a fait l'objet en octobre dernier d'une vaste opération antiterroriste, à l'issue de laquelle trois personnes ont été placées en garde à vue. Trois autres associations "Fédération Chiite de France", "Parti Anti Sioniste" et "France Marianne Télé" sont abritées dans ses locaux, toutes sont soupçonnées de légitimer le jihad et de faire l’apologie de mouvements terroristes comme le Hamas. 

Justine Chevalier